Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Le polygone d’essais nucléaires nord-coréen a-t-il dit son dernier mot?

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    2100

    Le site d’essais nucléaires souterrain que la Corée du Nord a promis de démanteler reste utilisable en dépit des dégâts causés par une explosion antérieure, et sa fermeture pourrait facilement être remise en cause, ont indiqué vendredi des responsables américains cités par l’agence Reuters.

    Il serait encore possible d'utiliser le polygone d'essais nucléaires nord-coréen de Punggye-ri pour effectuer des tests et ce en dépit des dégâts causés par une explosion antérieure, et sa fermeture pourrait facilement être remise en cause, estime le service de renseignement américain dont les propos ont été cités par l'agence Reuters.

    «Il n'y a aucune raison de conclure que le site d'essai de Punggye-ri n'est plus fonctionnel», a déclaré un responsable du renseignement américain, s'exprimant au micro de Reuters sous couvert d'anonymat en raison du caractère sensible du problème.

    Le dirigeant nord-coréen a déclaré samedi dernier que Pyongyang cesserait d'utiliser son polygone d'essais nucléaires de Punggye-ri, jugeant que le site avait «rempli sa mission», et gèlerait ses tests nucléaires et ses tirs de missiles balistiques intercontinentaux à partir du 21 avril.

    Une rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump devraient avoir lieu en mai ou juin.

    Lire aussi:

    Pyongyang fait exploser les trois mines en exploitation du site nucléaire de Punggye-ri
    Une vidéo de l'explosion des mines de site nucléaire de Punggye-ri publiée
    Risque «sans précèdent»: l’intention «pacifique» de Pyongyang sème le doute
    Tags:
    nucléaire coréen, tests nucléaires, essais, polygone nucléaire de Punggye-ri (Corée du Nord), Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik