International
URL courte
4128
S'abonner

Deux civils ont été tués et 16 autres blessés au cours des dernières 24 heures dans des tirs dirigés contre les quartiers du sud de Damas, a annoncé le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko.

Deux civils ont été tués et 16 autres blessés dans des tirs dirigés contre les quartiers du sud de Damas au cours des dernières 24 heures, a annoncé au cours d'une conférence de presse le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko.

«Le 27 avril, des radicaux de formations armées illégales ont soumis à des tirs les quartiers de Tadamon, Midan et Qadam, dans la partie sud de Damas, depuis celui de Mokhayam al-Yarmouk. Deux civils ont été tués et 16 autres blessés», a-t-il précisé.

Youri Evtouchenko a indiqué que des mesures avaient été prises pour normaliser la situation dans le gouvernorat de Rif Dimachq.

«Pour éviter les provocations, garantir la sécurité des civils et maintenir l'ordre, des unités de la police militaire russe continuent de patrouiller dans les localités de la Ghouta orientale et du Qalamoun oriental», a-t-il encore noté.

L'armée gouvernementale syrienne et la police militaire russe sont entrées dans l'enclave du Qalamoun oriental mercredi dernier. Auparavant, ce territoire était contrôlé par neuf groupes islamistes, dont Jaych al-Islam.

Près de 5.500 radicaux et leurs familles ont déjà été évacués de l'enclave.

Le retrait des extrémistes de la ville de Doumeir, considérée jadis comme étant la capitale et le centre d'approvisionnement du Qalamoun oriental, a été achevé en fin de semaine dernière.

Dans cette région, un accord analogue à celui conclu dans la Ghouta orientale, près de Damas, sur le retrait des extrémistes a été mis en place.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
meurtre de civils, blessés, tirs, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Qalamoun oriental, Doumeir, Ghouta orientale, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook