Ecoutez Radio Sputnik
    Dalai Lama

    Pékin s’indigne de l’intervention américaine dans ses affaires intérieures

    © AFP 2018 Dibyangshu SARKAR
    International
    URL courte
    13462

    La résolution adoptée par le Sénat américain et qui concerne la succession du Dalaï-lama a été qualifiée par la Chine comme une intervention dans ses affaires, suscitant l’indignation de la diplomatie chinoise.

    La Chine s'est dite vendredi opposée à une résolution du Sénat américain sur la réincarnation du Dalaï-lama, invoquant une intervention dans ses affaires intérieures, relate l'agence Chine nouvelle.

    Le Sénat américain a adopté jeudi une résolution qui indique que seuls les responsables du bureau privé du 14e dalaï-lama sont en mesure de désigner un futur 15e dalaï-lama, et que toute interférence du gouvernement chinois était invalide.

    Dans le bouddhisme tibétain, la réincarnation d'un bouddha vivant suit des rituels religieux intégrés, des conventions, les lois ainsi que les règlements de la Chine, a insisté Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise, interrogée sur le problème du Tibet et les droits de l'homme en Chine. La diplomate a jugé inacceptable l'interférence d'un pays étranger dans ce processus.

    «La résolution reflète le fait que certaines personnes aux États-Unis sont toujours inexplicablement ignorantes et arrogantes», a-t-elle affirmé.

    «Les membres du Congrès et les responsables des États-Unis auraient dû se concentrer sur le service de leur propre peuple, cependant, il est dommage qu'ils aient toujours ignoré de manière sélective les problèmes auxquels ils sont confrontés chez eux et manifestent un enthousiasme inhabituel pour s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays», a déclaré Mme Hua, citée par Chine nouvelle.

    Lire aussi:

    L'état-major de l'Otan à Moscou: le rêve doré du dalaï-lama
    Le dalaï-lama révèle ce qui nous empêche d’être heureux
    Ainsi parle le dalaï-lama: la Russie pourrait devenir un leader à l’échelle mondiale
    Tags:
    bouddhisme, Dalaï-lama, États-Unis, Tibet, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik