Ecoutez Radio Sputnik
    aurore

    Le sommet entre Trump et Kim, future «aurore de la détente» sur la péninsule coréenne?

    CC0
    International
    URL courte
    Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
    360

    Alors que la communauté internationale perçoit la rencontre Trump-Kim comme un progrès déjà obtenu, Gueorgui Toloraïa, chef du Centre pour la stratégie russe en Asie, a rappelé à Sputnik que rien n’était encore établi, pourtant cette réunion pourrait devenir une «aurore de la détente» sur la péninsule coréenne.

    Vendredi dernier, la première réunion du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avec le Président sud-coréen Moon Jae-in s'est déroulée à Panmunjeom. Bien que cette rencontre ait souligné le désir des deux Corées de se tourner vers une réconciliation nationale à travers une coexistence pacifique, «les accords qui y ont été conclus, en général, ne représentent pas quelque chose de nouveau et comment les mettre en œuvre n'est pas encore évident», a estimé Gueorgui Toloraïa, directeur du Centre pour la stratégie russe en Asie, dans une interview accordée à Sputnik.

    «La principale signification du sommet est qu'il devrait ouvrir la voie à un sommet réussi entre les États-Unis et la Corée du Nord. Si Trump accepte de rencontrer Kim Jong-un sans mettre de pression, mais en essayant de trouver un compromis, alors cette réunion pourra vraiment devenir une aurore de la détente sur la péninsule coréenne», a déclaré à Sputnik Gueorgui Toloraïa.

    Pourtant selon lui, l'issue de cette rencontre ainsi que les décisions concernant la dénucléarisation ne sont pas encore écrites.

    «La décision de la Corée du Nord d'annoncer un moratoire sur les essais nucléaires a déjà été prise il y a longtemps. En décembre dernier, Kim a déclaré que le programme de développement d'armes nucléaires à des fins stratégiques avait été achevé et que, de fait, aucun test spécial n'était plus nécessaire. Mais peut-être que des problèmes avec le site se sont vraiment ajoutés (…). Mais n'en doutez pas, si les Nord-Coréens sont forcés de continuer les essais, ils construiront un nouveau polygone», a indiqué Gueorgui Toloraïa.

    M.Toloraïa met également en doute l'idée de la réunification des deux Corées énoncée par Kim Jon-un:

    «À mon avis, tout cela ne représente qu'une rhétorique, je ne peux pas imaginer la réunification de la Corée. Je peux imaginer une coexistence pacifique, une assistance mutuelle bienveillante. Je peux même imaginer une forme d'union, mais ils doivent être quand même deux États, deux régimes, deux pays».

    Le sommet des dirigeants de Corée du Nord et de la République de Corée Kim Jong-un et Moon Jae-in s'est déroulé le 27 avril. Kim Jong-un est devenu le premier dirigeant nord-coréen à franchir la ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule.

    Les deux dirigeants ont signé une déclaration commune dans laquelle ils ont fait part de leurs intentions d'opérer une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne» et d'améliorer leurs relations, en cherchant la prospérité commune et la réunification pacifique.

    Après le sommet intercoréen, une rencontre de Kim Jong-un avec Donald Trump est prévue. Selon le locataire de la Maison-Blanche, elle doit être organisée d'ici «trois-quatre semaines».

    Dossier:
    Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

    Lire aussi:

    Pourquoi le Président sud-coréen a téléphoné à Poutine après le sommet avec Kim?
    Trump évoque le lieu idéal de sa rencontre avec Kim
    Sommet intercoréen: les dirigeants du Sud et du Nord ont signé une déclaration commune
    Tags:
    dénucléarisation, détente, Moon Jae-in, Gueorgui Toloraїa, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik