Ecoutez Radio Sputnik
    le Consulat russe à Seattle

    Le retrait du drapeau russe à Seattle, une «violation de la Charte de l’Onu»

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    13038

    Ayant retiré le drapeau russe du consulat général à Seattle, Washington a violé la Charte de l’Onu et la Convention de Vienne, a déclaré à Sputnik un sénateur russe.

    Le sénateur russe Igor Morozov a fait remarquer qu'alors que les États-Unis exigeaient de tous les pays le respect du droit international, eux-mêmes ne jugent pas nécessaire de le respecter:

    «Le retrait du drapeau [russe du consulat général de Russie à Seattle, ndlr] est une violation et de la Convention de Vienne, et de la Charte de l'Onu».

    Et de poursuivre:

    «Cela confirme ce que nous savons déjà: les Américains vont achever la rupture des relations avec la Russie et n'essayent pas, même au niveau officiel, de dire qu'ils sont intéressés par la préservation de ces relations».

    D'après lui, la «rhétorique russophobe» se fait entendre dans les discours non seulement du secrétaire d'État américain Mike Pompeo et du conseiller à la sécurité nationale John Bolton, mais aussi dans les discours de Donald Trump.

    «Voilà pourquoi on n'a plus à s'étonner du retrait du drapeau russe d'une propriété de la Russie aux États-Unis», a déclaré le parlementaire.

    Le 25 avril, des représentants du gouvernement américain ont cassé les serrures de l'entrée principale du consulat général de Russie à Seattle et ont pénétré dans la résidence, propriété russe, que les diplomates avaient fermée et quittée la veille à la demande des États-Unis.

    Comme l'a expliqué à Sputnik un porte-parole du département d'État américain, le drapeau national a été retiré de la résidence du consulat général russe à Seattle car l'établissement a perdu son statut.

    Le 26 mars, les autorités américaines avaient annoncé la fermeture du consulat général de Russie à Seattle en solidarité avec Londres, qui accuse Moscou de tentative d'assassinat de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia au Royaume-Uni.

    Lire aussi:

    Moscou s’insurge contre la saisie de sa propriété diplomatique aux États-Unis
    La Russie ne perquisitionnera pas les bâtiments diplomatiques américains
    Moscou qualifie l'irruption US dans le consulat russe à Seattle de «raid d'État»
    Tags:
    consulat, ONU, Seattle, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik