Ecoutez Radio Sputnik
    La province syrienne de Homs

    Syrie: les radicaux quitteront sans combattre leur dernier fief dans le nord de Homs

    © REUTERS / Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    4582

    L’entente conclue avec les radicaux prévoit leur retrait du nord du gouvernorat syrien de Homs et du sud de celui de Hama. Ceux désirant rester dans la zone seront sujets à la procédure de réhabilitation, informe la presse locale.

    Les radicaux se retireront sans combattre du nord du gouvernorat de Homs ainsi que du sud de celui de Hama. L’entente en question a été parachevée entre le gouvernement syrien et les chefs de groupes armés illégaux et ce non sans le concours du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, informe l’agence Sana.

    «Selon les informations préliminaires, une entente d’évacuation du nord du gouvernorat de Homs et du sud du gouvernorat de Hama a été atteinte», informe la source.

    En vertu de l’accord, les radicaux remettront à l’armée syrienne tous les armements lourds et moyens au cours des 48 heures suivant la conclusion de l’accord. Ensuite, tous les islamistes et membres de leurs familles opposés à la trêve seront évacués vers Idlib et Jarablus dans les trois jours. Ceux qui décident de rester pourront le faire en passant par la procédure de réhabilitation, précisent l’agence.

    En outre, informe-t-elle, les radicaux ont accepté de remettre aux troupes gouvernementales les cartes des champs de mines et des entrepôts d’armes et d’explosifs.

    Une fois l’opération menée à bien, la circulation sur l’autoroute reliant Homs à Hama rouvrira pour la première fois depuis six ans, est-il encore indiqué.

    Lire aussi:

    Homs-Hama: l’évacuation du dernier fief des radicaux a commencé
    En Syrie, encore sept groupes armés rejoignent la trêve
    L’armée syrienne reprend le contrôle de 65 localités dans les provinces de Homs et de Hama
    Tags:
    radicaux, évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Hama, Homs, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik