Ecoutez Radio Sputnik
    Des affrontements violents entre la police et les manifestants se déroulent à Erevan

    Arménie: la tension montre d’un cran, Erevan paralysée

    © AFP 2018 KAREN MINASYAN
    International
    URL courte
    11119

    Suite au refus la veille du Parlement d'élire l'opposant Nikol Pachinian au poste de Premier ministre, des milliers de manifestants ont bloqué la majorité des rues d’Erevan, la voie d'accès à l'aéroport, des chemins de fer ainsi que plusieurs établissements administratifs.

    Les manifestants à Erevan ont bloqué l'accès aux bâtiments du ministère de l'éducation et de la science ainsi qu'à plusieurs autres établissements administratifs, signale un correspondant de Sputnik sur place. Presque toutes les rues et les axes routiers sont bloqués, la circulation des trains est perturbée.

    Des dizaines de milliers de manifestants convergeaient mercredi matin vers le centre d'Erevan, paralysant la capitale arménienne pour protester contre le refus la veille du Parlement d'élire l'opposant Nikol Pachinian au poste de Premier ministre, indique l'AFP.

    Le ministère arménien de la Défense a appelé mercredi à assurer une libre circulation du matériel militaire routier en vue de garantir la sécurité.

    «Compte tenu de la nécessité d'assurer la sécurité dans le pays, le ministère de la Défense ainsi que le Forces armées du pays continuent à remplir leur mission 24 heures sur 24 et à assurer la défense de notre patrie. Il est nécessaire d'assurer la libre circulation des voitures aux immatriculations militaires ainsi que des colonnes militaires à travers l'ensemble du territoire de la république. Cette circulation doit être effectuée régulièrement et à temps», a indiqué la Défense arménienne dans un communiqué.

    102ème base militaire russe à Gyumri
    © Sputnik . Асатур Есаянц
    Meneur de la contestation qui agite cette ex-république soviétique du Caucase depuis le 13 avril, l'opposant Nikol Pachinian a appelé à bloquer tous les moyens de transport du pays, en réaction au rejet mardi par le Parlement de sa candidature au poste de Premier ministre.

    Le parti au pouvoir a voté contre lui, et sur les 100 députés ayant participé au scrutin, 55 se sont exprimés contre pour 45 en faveur la candidature du chef de la contestation antigouvernementale.

    Depuis le 13 avril, l'Arménie est plongée dans une crise politique sans précédent: des manifestations de plusieurs dizaines de milliers d'opposants ont provoqué le 23 avril la démission de Serge Sarkissian, qui venait d'être élu Premier ministre six jours auparavant par les députés, après avoir été le chef de l'État pendant dix ans.

    Lire aussi:

    Arménie: le leader de l'opposition Nikol Pachinian élu Premier ministre
    Plus que l’humour: que cherchaient les canulars téléphoniques en appelant Juncker?
    Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a annoncé sa démission
    Tags:
    manifestation, Nikol Pachinian, Erevan, Arménie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik