Ecoutez Radio Sputnik
    11 septembre Memorial

    Un tribunal US ordonne à l’Iran de dédommager les familles des victimes du 11 septembre

    © AFP 2018 Brendan Smialowski
    International
    URL courte
    1987214

    Bien que la commission spéciale chargée d'enquêter sur les attentats du 11 septembre n'ait pas trouvé de preuve directe de l'implication de l'Iran dans ces attentats terroristes, Téhéran a reçu l’ordre d’un tribunal américain de verser des milliards de dollars de dédommagement aux proches des victimes.

    Un tribunal américain a ordonné à l'Iran de verser plus de six milliards de dollars aux familles des victimes des attentats terroristes du 11 septembre, rapporte la chaîne de télévision ABC, se référant aux documents judiciaires.

    Bien que la commission spéciale chargée d'enquêter sur les attentats du 11 septembre n'ait pas trouvé de preuve directe de l'implication de l'Iran dans ces attentats terroristes, un juge fédéral à New York a déclaré que l'Iran, la banque centrale du pays et le Corps des gardiens de la révolution islamique étaient responsables de la mort de plus de 1.000 personnes lors des attentats du 11 septembre.

    Le jugement par défaut demande une indemnité de 12,5 millions de dollars par conjoint, 8,5 millions de dollars par parent, 8,5 millions de dollars par enfant et 4,25 millions de dollars par fratrie.

    Comme le note la chaîne, il y a peu de chances pour que Téhéran paye ces dédommagements. Néanmoins, les États-Unis pourraient potentiellement récupérer la somme grâce aux milliards de dollars d'actifs iraniens qui ont été gelés aux États-Unis et en Europe au fil des ans et des sanctions.

    Lire aussi:

    L’Iran devrait indemniser les victimes du 11/09. Un «braquage par la justice US»
    L’Iran récupérera-t-il l’argent de ses contrats militaires passés avec les USA?
    La demande de non-lieu pour l’Arabie saoudite pour le 11 septembre rejetée par les USA
    Tags:
    dédommagement, attentats du 11 septembre 2001, Téhéran, Iran, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik