Ecoutez Radio Sputnik
    Des manifestations du 1er mai

    1er mai, du «tous ensemble» de la CGT au «tout cramer!» des Blacks blocs

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Elliot Lelievre
    939

    24 heures après les violences lors des manifestations du 1er mai à Paris, où le cortège a été bloqué par des casseurs, un journaliste de Sputnik a refait le parcours des manifestants pour évaluer l’ampleur des dégâts. Et il semblerait que les 1200 casseurs se soient fait entendre!

    Les manifestations du 1er mai à Paris ont largement dégénéré avec l'irruption de plusieurs centaines de Blacks blocs pour barrer la route au cortège au niveau du pont d'Austerlitz dans l'après-midi, l'obligeant à changer d'itinéraire pour rejoindre la place d'Italie.

    Selon les chiffres de la police, ce sont près de 1.200 activistes qui s'étaient donné rendez-vous à proximité de la gare d'Austerlitz. Bloqués par les forces de l'ordre sur le pont d'Austerlitz, les groupes violents ont fait demi-tour pour prendre le boulevard de l'Hôpital.

    • Des manifestations du 1er mai
      Des manifestations du 1er mai
      © Sputnik .
    • Des manifestations du 1er mai
      Des manifestations du 1er mai
      © Sputnik .
    • Des manifestations du 1er mai
      Des manifestations du 1er mai
      © Sputnik .
    • Des manifestations du 1er mai
      Des manifestations du 1er mai
      © Sputnik .
    • Des manifestations du 1er mai
      Des manifestations du 1er mai
      © Sputnik .
    1 / 5
    © Sputnik .
    Des manifestations du 1er mai

    Un journaliste de Sputnik a refait le parcours emprunté la veille par les groupes violents pour évaluer l'ampleur des dégâts, alors que de nombreux médias ont montré des images de chaos. Les tags et autres graffitis laissent apparaître un florilège d'insultes et de messages pas franchement sympathiques à destination des autorités, entre symboles communistes, appels à la révolution sur le modèle de 1789 et références à la ZAD de Notre-Dame des Landes.

    De nombreux commerces ont eux dû fermer boutique à cause des dégâts subis. Beaucoup d'images montrent des vitrines explosées, des rideaux métalliques sortis de leurs rails et déformés par les coups tandis que le mobilier urbain a été largement visé. Notre journaliste a pu photographier pêle-mêle des panneaux publicitaires en morceaux, un kiosque à journaux détruit, des poubelles éventrées et des points d'information carbonisés.

    En plus du McDonald's du boulevard de l'Hôpital, dans lequel les casseurs ont fait irruption pour y mettre le feu, les différents groupes violents ont également incendié une pelleteuse et une agence de location de voitures, dont le mobilier brûlé gît sur le trottoir.

    Une manifestation de violence radicalement à l'opposée de l'affiche de la CGT, qui prônait l'unité avec le slogan «1er mai 2018 tous ensemble!»

    Lire aussi:

    Enquête: la police passive, le Black Bloc allié objectif du gouvernement?
    Manif du 1er mai à Paris: fumigènes et affrontements avec la police (vidéo)
    Manif pro-zadistes à Nantes: Sputnik publie des clichés et des vidéos pris sur les lieux
    Tags:
    manifestation, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik