International
URL courte
10230
S'abonner

Le ministère américain de la Défense a interdit la vente de smartphones des marques chinoises Huawei et ZTE sur les bases militaires américaines à travers le monde, écrit le quotidien américain The Wall Street Journal.

Par mesure de sécurité, le Pentagone a interdit la vente de smartphones des marques chinoises Huawei et ZTE sur les bases militaires américaines à travers le monde, a rapporté le quotidien américain The Wall Street Journal.

«Les appareils Huawei et ZTE peuvent représenter un risque inacceptable pour le personnel, l'information et la mission du département», a déclaré Dave Eastburn, le commandant de l'armée, porte-parole du Pentagone, cité par le journal.

Selon M. Eastburn continuer la vente de ces marques ne serait pas «prudent». Selon lui, quelque 2.400 téléphones Huawei et ZTE ont été vendus dans les points de vente des bases militaires américaines l'année dernière.

En février dernier, les hauts responsables de grandes agences de renseignement américaines, CIA, NSA, FBI et Defense Intelligence Agency (DIA), ont averti les citoyens américains qu'ils ne feraient mieux pas d'utiliser les téléphones produits par les géants chinois Huawei et ZTE.

Par ailleurs, ces avertissements ne sont pas nouveaux. En 2012, le Congrès avait publié un rapport disant que les deux sociétés chinoises (Huawei et ZTE, ndlr.) devaient être considérées «avec suspicion». De plus, depuis le 11 février, le géant chinois des télécoms Huawei est écarté des chantiers d'infrastructures et de contrats aux États-Unis, le Congrès américain ayant dénoncé des risques «d'espionnage» liés à ce groupe.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
sécurité, ventes, base militaire US, menaces, smartphones, Huawei, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook