Ecoutez Radio Sputnik
    Portraits de Vladimir Poutine et de Donald Trump

    L’expulsion de diplomates russes des USA a-t-elle empêché un sommet Trump-Poutine?

    © AP Photo / Dmitri Lovetsky
    International
    URL courte
    4213

    Avant l’expulsion de diplomates russes des USA, Trump souhaitait «au plus vite» un sommet russo-américain, a fait savoir le chef de la diplomatie russe.

    Le Président américain a proposé en mars, lors d'un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, d'organiser «au plus vite» une rencontre bilatérale et de travailler conjointement à enrayer la course aux armements, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

    Dans une interview au magazine italien Panorama, le ministre a fait ressortir que la décision de Washington d'expulser 60 employés des missions diplomatiques russes et de fermer le consulat général russe à Seattle au motif de l'empoisonnement à Londres de l'ex-agent russe Sergueï Skripal, dont l'Occident accuse la Russie sans en fournir aucune preuve, a été prise peu après un entretien téléphonique entre les Présidents russe et américain. Sergueï Lavrov a qualifié ce dialogue de «constructif».

    «Donald Trump a téléphoné à Vladimir Poutine le 20 mars pour le féliciter à l'occasion de sa victoire à la présidentielle [russe], et a réitéré sa volonté de trouver des points de convergence sur un large éventail de questions. Il a proposé d'organiser au plus vite un sommet, l'a invité à la Maison-Blanche, a formulé sa volonté de coordonner les efforts sur la scène internationale, de travailler ensemble pour enrayer la course aux armements», a déclaré le ministre russe.

    Lire aussi:

    Le drapeau américain retiré du consulat US à Saint-Pétersbourg
    De quoi Trump et Poutine ont-ils parlé lors de leur entretien téléphonique?
    Trump ordonne d'expulser 60 diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal
    Tags:
    Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Donald Trump, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik