International
URL courte
7417165
S'abonner

Les services secrets américains aident à organiser une nouvelle provocation mettant en scène des armes chimiques dans la province syrienne de Deir ez-Zor, selon une source sur le terrain qui affirme connaître le nom du principal organisateur de l'attaque.

Une nouvelle provocation mettant en scène une attaque chimique est en cours de préparation à proximité d'une base américaine située dans la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé à Sputnik une source proche des services secrets syriens.

«Les services spéciaux américains fomentent des provocations sur le territoire syrien avec l'emploi de substances interdites. L'opération est menée par l'ex-combattant de Daech* Mishan Idriz Al Hamash», a fait savoir la source.

Toujours d'après l'interlocuteur de l'agence, des habitants de localités situées sur la rive ouest de l'Euphrate sont emmenés dans la zone du champ pétrolier Al-Jafra situé à une trentaine de kilomètres à l'est de Deir ez-Zor, où se trouve une base militaire américaine, pour prendre part à la mise en scène d'une attaque chimique.

Auparavant, les pays occidentaux avaient accusé Damas d'avoir lancé une attaque chimique sur la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, avant de brandir la menace de frappes sur le pays. Moscou a pour sa part démenti les informations faisant état du largage d'une bombe au chlore par l'armée syrienne à Douma.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont effectué des frappes de missiles contre des sites syriens utilisés, selon eux, pour la production d'armes chimiques.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Navalny hospitalisé dans une unité de soins va subir une vitaminothérapie
La France a répandu l'analphabétisme en Algérie, selon un conseiller du Président Tebboune
Les excédents de pétrole stockés pendant la pandémie sont presque épuisés
Jets de projectiles, renforts envoyés: deuxième nuit de violences urbaines à Tourcoing - vidéo
Tags:
attaque chimique, services secrets, provocation, armes chimiques, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook