International
URL courte
Nucléaire iranien (2018) (38)
15544
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe a invité Israël à transférer à l'AIEA les preuves attestant que la République islamique cherchait toujours à se doter d'une arme nucléaire.

Israël doit remettre immédiatement à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) les données sur la poursuite par l'Iran de son programme nucléaire, si de telles données existent, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Si Israël ou quelqu'un d'autre a obtenu des documents qui prouvent que l'Iran continue de développer des armes nucléaires, ces documents doivent être immédiatement remis à l'AIEA, qui est responsable de la mise en œuvre du Plan global d'action commune sur le nucléaire iranien», a fait savoir le chef de la diplomatie russe à l'issue de négociations avec son homologue jordanien Ayman Safadi à Sotchi sur le littoral de la mer Noire.

Plus tôt dans la semaine, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé disposer de nouvelles «preuves concluantes» d'un plan secret que l'Iran pourrait activer à tout moment pour se doter d'une arme nucléaire. Il a également promis de partager ces données avec «ses alliés et les instances internationales».

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Araqchi a qualifié les déclarations de M.Netanyahu de «spectacle enfantin et ridicule». Selon lui, le chef du gouvernement israélien cherche à «influencer la décision de Donald Trump sur l'accord sur le nucléaire iranien avant la date limite du 12 mai».

Dossier:
Nucléaire iranien (2018) (38)

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Tags:
programme nucléaire iranien, Plan global d'action conjoint (JCPOA), Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Benjamin Netanyahou, Sergueï Lavrov, Israël, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook