Ecoutez Radio Sputnik
    Homs

    Les radicaux de Homs rendent leurs armes aux militaires syriens

    © Sputnik . Илья Питалев
    International
    URL courte
    3290

    Dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu local, les extrémistes des banlieues nord de Homs remettent à l'armée syrienne des mortiers, des véhicules blindés et des cartes de champs de mines.

    Les radicaux opérant dans les banlieues nord de la capitale provinciale Homs, en Syrie, ont commencé à rendre leurs armes lourdes et moyennes à l'armée syrienne, relate la chaîne de télévision Al Mayadeen.

    Selon la chaîne, ce processus devrait prendre 48 heures. Outre des armes à feu, des mortiers et des véhicules blindés, des cartes de champs de mines et de passages souterrains seront transmises aux militaires syriens.

    Le désarmement des radicaux se déroule dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu local qui concerne les formations de l'opposition armée qui détiennent depuis 2012 les villes de Rastan, Talbiseh, Teir Maalah, Al Ghantu et Al Houla, dans les environs de Homs. L'accord ne s'étend toutefois pas au groupe terroriste Front al-Nosra*.

    Les extrémistes doivent également débloquer un tronçon de la route Homs-Hama ainsi que quitter les banlieues sud de Hama, ville située à environ 200 kilomètres de la capitale Damas.

    Une partie des radicaux ont accepté d'arrêter d'affronter les autorités de Damas et de rejoindre les rangs des forces gouvernementales, affirme la chaîne.

    *Organisation interdite en Russie

    Lire aussi:

    L’armée syrienne reprend le contrôle de 65 localités dans les provinces de Homs et de Hama
    Homs-Hama: l’évacuation du dernier fief des radicaux a commencé
    Le drapeau national syrien levé au-dessus de la localité d’Aqrab près de Hama
    Tags:
    véhicules blindés, mortier, crise syrienne, extrémistes, cessez-le-feu, Front al-Nosra, Hama, Homs, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik