International
URL courte
5430
S'abonner

Les troupes gouvernementales syriennes achèvent leur opération antiterroriste dans l'ancien camp de réfugiés de Yarmouk, une banlieue sud de Damas, les autorités contrôlent déjà 65% de cette ville.

Les autorités syriennes contrôlent déjà 65% du territoire à Yarmouk, une banlieue sud de Damas, où l'armée est sur le point de chasser les terroristes de l'ancien camp de réfugiés palestiniens, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov. 

«Les troupes gouvernementales syriennes achèvent leur opération visant à chasser les terroristes de la région de Yarmouk, une banlieue sud de Damas, qui avait abrité le camp de réfugiés palestiniens», a indiqué le porte-parole.

Selon lui, ces six dernières années, la région de Yarmouk est devenue un fief des terroristes de Daech* qui y étaient arrivés après la défaite des bandes armées dans plusieurs régions syriennes. En cas de succès de l'opération actuelle lancée par l'armée syrienne, la capitale syrienne et ses banlieues seront complètement libres des groupes djihadistes.

«L'armée a coupé plusieurs groupes de terroristes de Daech* dans la partie ouest de Yarmouk et les anéantit tour à tour. Les troupes gouvernementales contrôlent déjà 65% du territoire de cette ville», a noté M.Konachenkov.

Les militaires syriens se sont en outre mis d'accord avec plusieurs groupes radicaux qui contrôlent les secteurs de Yalda, de Bebila, de Sidi Meghdad et de Beit Saham sur l'arrêt des hostilités. Les radicaux ont accepté de rendre les armes et de partir vers le nord de la Syrie, d'après le porte-parole.

Les radicaux et les membres de leurs familles quittent les quartiers est de Yarmouk (Yalda, Babila, Beit Saham) depuis le 3 mai.

«Ces dernières 24 heures, 1.348 personnes dont 506 radicaux et 842 membres de leurs familles ont été extirpés de la ville. Un convoi du Croissant-Rouge arabe syrien comprenant 36 bus a transporté les radicaux et leurs proches à El-Bab, dans la province d'Idlib. Les autres radicaux comptent profiter de l'amnistie annoncée par les autorités syriennes pour régulariser leur situation et revenir à la vie normale», a conclu M.Konachenkov.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Tags:
Daech, ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, Yarmouk, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook