Ecoutez Radio Sputnik
    Douma, Syrie

    Les experts de l'OIAC étaient les bienvenus à Douma, la Russie s’en est chargée

    © Sputnik . Mikhaïl Voskressenski
    International
    URL courte
    7260

    Afin que l'OIAC puisse faire son travail, les militaires russes ont assuré «l'intégrité et la sécurité» de tous les lieux et biens dans la ville syrienne de Douma où, comme le prétendent des pays occidentaux se référant à une vidéo des Casques blancs, aurait eu lieu une attaque chimique.

    Les militaires de l'armée russe ont assuré la sécurité des biens et des lieux à Douma, ville syrienne où aurait eu lieu une attaque chimique, annonce le ministère russe de la Défense.

    «Les officiers du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit et la police militaire ont assuré l'intégrité et la sécurité de tous les objets et sites des attaques chimiques présumées, trouvés à Douma après sa libération des radicaux», a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

    Il a souligné en même temps que les militaires russes avaient effectués «ces tâches» souvent avec un risque pour leur vie.

    M.Konachenkov a notamment précisé que les inspecteurs de l'OIAC avaient eu un accès complet et sans entrave à tous les bâtiments, zones et locaux qui les intéressaient et où ils ont pu travaillé aussi longtemps qu'ils le souhaitaient.

    «La police militaire russe et le Centre pour la réconciliation ont tout fait pour assurer le bon fonctionnement de la mission de l'OIAC à Douma», a-t-il conclu.

    Les Casques blancs ont été les premiers à parler de l'attaque chimique présumée à Douma, le 7 avril dernier. Cette attaque a servi de prétexte aux États-Unis et à leurs alliés pour frapper la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos des victimes de la prétendue attaque chimique publiées par cette organisation sur les réseaux sociaux.

     

    Lire aussi:

    Lavrov: la frappe occidentale contre la Syrie visait à saper la mission de l'OIAC
    Les inspecteurs de l'OIAC entrent dans Douma
    Les experts de l’OIAC travaillent en Syrie sous pression, selon Moscou
    Tags:
    militaires, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, OIAC, Syrie, Douma
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik