Ecoutez Radio Sputnik
    MQ-9 Reaper

    Des drones britanniques largueraient des bombes à vide controversées en Syrie

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    29479

    Le ministère britannique de la Défense a pour la première fois reconnu utiliser en Syrie des bombes à vide controversées qui peuvent provoquer l'éclatement des organes internes de l’Homme, d’après l’ONG Drone Wars UK.

    Le Royaume-Uni utilise des armes thermobariques capables de tuer d’une façon non sélective en Syrie, a pour la première fois confirmé le ministère britannique de la Défense en réponse à une requête envoyée par l’ONG Drone Wars UK, dans le cadre de la loi sur la liberté de l’information de 2000 (Freedom of Information Act 2000, FoIA).

    Les drones lancés contre les bases russes en Syrie
    © Sputnik . le ministère russe de la Défense

    Selon le ministère, les drones MQ-9 Reaper de la Royal Air Force ont largué des bombes à vide lors de leurs frappes en janvier et février dernier.

    Les bombes thermobariques sont souvent appelées bombes à vide parce qu'elles aspirent de l'oxygène dans la puissante explosion à haute température, provoquant l’éclatement des organes internes de l’Homme, notamment les poumons, la cécité et des hémorragies internes. Ces armes se distinguent des armes conventionnelles par un très grand rayon d’action.

    Selon Drone Wars UK, des officiels ont notamment précisé quels types de missiles Hellfire les drones avaient tiré en Syrie. Il s’agit de 19 missiles AGM-114N4 et de 44 AGM-114R2.

    La version N du missile Hellfire utilise une charge métallique à fragmentation (MAC) qui contient un explosif thermobarique avec de l’aluminium. Lorsque l'ogive explose, le mélange d'aluminium se disperse et brûle rapidement.

    Les bombes thermobariques ne sont pas interdites par les normes internationales, mais les organisations de défense des droits de l’Homme critiquent leur utilisation qui cause des souffrances humaines excessives.

    Selon le groupe américain Lockheed Martin, qui fabrique les missiles Hellfire, au moins 21.000 missiles de ce type ont été livrés à l'US Air Force et à une dizaine de partenaires internationaux de Washington, dont le Royaume-Uni.

    Ces derniers mois, la Royal Air Force a intensifié ses frappes de drones en Syrie. Selon Drone Wars UK, «les drones britanniques ont tiré autant d'armes [92, ndlr] en Syrie entre janvier et mars qu'au cours des 18 mois précédents».

    Lire aussi:

    Pigeon voyageur aux ailes de plastique: quels métiers exercent déjà les drones?
    Quels moyens de défense face aux drones?
    Le Pentagone a conçu la «bombe du siècle» pour intimider Pyongyang et Téhéran
    Tags:
    bombe thermobarique, bombe à fragmentation, MQ-9 Reaper, ministère britannique de la Défense, Drone Wars UK, Syrie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik