Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau iranien devant le missile Safir Omid capable de mettre un satellite en orbite

    Accord nucléaire: le Président iranien promet «des remords historiques» à Washington

    © AFP 2018 STR/VAHIDREZA ALAI
    International
    URL courte
    14645

    Les autorités iraniennes ont préparé un plan d’action pour faire face à une éventuelle décision de Donald Trump de dénoncer l'accord sur le programme nucléaire iranien, a déclaré dimanche le Président iranien Hassan Rohani, ajoutant que Washington aurait des «remords historiques» si cela arrivait.

    L'Iran a élaboré un plan en cas de la dénonciation de l'accord nucléaire iranien par Washington, a annoncé le Président Rohani lors d'un discours télévisé.

    «Nous avons des plans visant à résister à toute décision de Trump concernant l'accord nucléaire», a-t-il déclaré dans un discours à Sabzevar, dans le nord-ouest de l'Iran, retransmis à la télévision publique. «Si l'Amérique dénonce l'accord sur le nucléaire, elle aura des remords historiques.»

    «Si les États-Unis quittent l'accord nucléaire, vous verrez bientôt qu'ils le regretteront comme jamais dans l'histoire», a ajouté M.Rohani.

    Depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier 2017, Donald Trump menace de se retirer de l'accord conclu en juillet 2015 entre la République islamique et le groupe P5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne). Le dirigeant américain qualifie le texte obtenu après de longues négociations à Vienne de «pire accord» jamais approuvé par son pays.

    La Russie estime pour sa part que l'accord actuel sur le nucléaire iranien est «sans alternative». En cas de retrait de Washington de l'accord sur le programme nucléaire iranien, la Russie se considérera en mesure de fournir à Téhéran «tout ce qu'elle veut», a annoncé le chef du département de non-prolifération du ministère russe des Affaires étrangères Vladimir Ermakov.

    Tags:
    programme nucléaire iranien, accord iranien, Donald Trump, Hassan Rohani, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik