International
URL courte
10327
S'abonner

Après avoir subi de nombreux échecs au Proche-Orient, Washington a commencé à transférer des combattants de Daech* en Afghanistan, estime un conseiller du guide suprême iranien.

Un des conseillers du guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei, le major-général Yahya Rahim Safavi, a accusé les États-Unis de transférer des terroristes de Daech* vers l'Afghanistan, rapporte l'agence Tasnim.

«Les États-Unis ont eux-mêmes reconnu avoir créé Daech* et aujourd'hui nous disposons de preuves du fait qu'ils transfèrent ses combattants en Afghanistan», a affirmé M.Safavi.

Selon lui, les États-Unis sont en train de «détruire l'ensemble de la région», et la présence américaine au Proche-Orient est donc «dangereuse».

«Trump instrumentalise aujourd'hui le Plan d'action conjoint sur le nucléaire iranien en raison des revers qu'il a subis en Iran. Les Américains sont contraints de se retirer de la Syrie et de l'Asie de l'Ouest et ils ne parviennent pas à faire face au grand peuple d'Iran», a lancé le conseiller du guide suprême.

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche en janvier 2017, Donald Trump menace de se retirer de l'accord conclu en juillet 2015 entre la République islamique et le groupe P5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne). Le dirigeant américain qualifie le texte obtenu après de longues négociations à Vienne de «pire accord» jamais approuvé par son pays.

La Russie estime pour sa part que l'accord actuel sur le nucléaire iranien est «sans alternative».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Erdogan réagit aux déclarations du Kremlin sur le «pire scénario» à Idlib
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Tags:
terrorisme, Plan global d'action conjoint (JCPOA), programme nucléaire iranien, Daech, Yahya Rahim Safavi, ayatollah Ali Khamenei, Proche-Orient, Afghanistan, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook