Ecoutez Radio Sputnik
    RT

    The Guardian est-il jaloux de RT?

    © Sputnik . Ewgeniy Odinokow
    International
    URL courte
    16331

    The Guardian est jaloux de la chaîne de télévision russe RT, annoncent des diplomates de l’ambassade de Russie à Londres qui ont réagi à un article du quotidien britannique sur la popularité dont jouit RT sur Facebook.

    L'ambassade de Russie à Londres a commenté l'article que The Guardian a consacré à la popularité de la chaîne de télévision RT sur les réseaux sociaux.

    «Il semble que The Guardian soit un peu jaloux. S'il veut que son tirage en baisse reparte à la hausse, peut-être doit-il aussi poser des questions embarrassantes?», peut-on lire sur le compte Twitter de la mission diplomatique russe.

    Auparavant, le quotidien britannique avait indiqué que ces trois derniers mois, les publications sur le compte Facebook anglophone de RT recueillaient deux fois plus de «like» et de «share» que celles du journal The Sun. The Guardian avait expliqué les succès du média russe par de prétendus traitement de sujets sensibles, choix de gros sensationnalistes et mention de théories du complot.

    Ce n'est pas la première fois que l'ambassade de Russie à Londres critique des médias britanniques pour des erreurs, des corruptions de faits et une rhétorique antirusse. Le 26 mars, les diplomates russes ont attiré l'attention sur un article du journal The Times dont le titre annonçait que des Russes fortunés pourraient être privés de leurs visas britanniques. L'ambassade a qualifié cette rhétorique de persécution au motif de la nationalité.

    Lire aussi:

    L’humour anglais, un trait que l’ambassade de Russie maîtrise mieux que les Britanniques
    La diplomatie russe révèle la crainte cachée de la Défense britannique
    La nouvelle blague de l’ambassade russe à Londres pour répondre aux attaques des medias UK
    Tags:
    réseaux sociaux, chaîne de télévision, médias, Facebook, The Times, The Sun, chaîne de télévision russe RT, The Guardian, ambassade de Russie au Royaume-Uni, Russie, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik