Ecoutez Radio Sputnik
    Frank-Walter Steinmeier

    Une guerre au Proche-Orient? Le Président allemand sur l’échec de l’accord avec l’Iran

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    9230

    Frank-Walter Steinmeier a rappelé que l’accord sur le nucléaire iranien avait probablement permis d’éviter une guerre au Proche-Orient. Ses propos interviennent quelques jours avant que Donald Trump ne prenne sa décision sur un éventuel retrait américain de cet accord.

    Les politiciens de nombreux pays européens se mobilisent afin de mettre Donald Trump en garde contre la rupture de l'accord sur le nucléaire iranien.

    Dimanche le Président allemand Frank-Walter Steinmeier a prévenu dans une interview pour la chaîne allemande ARD des répercussions irréversibles de la dénonciation de cet accord.

    «Soyons clairs qu'en signant cet accord nous avons probablement prévenu une guerre», a déclaré le Président fédéral de l'Allemagne en citant les propos de l'ancien Secrétaire d'État américain John Kerry.

    Selon lui, il s'agit d'une «phrase importante» qui doit nous rappeler «ce qui peut se passer si cet accord s'effondre» et si «le réarmement du Proche-Orient a lieu».
    Il a également fait part de son inquiétude concernant les relations transatlantiques.

    «Je suis vraiment préoccupé par le développement des relations transatlantiques […] Pas parce que je vois un Président qui publie des messages irritants sur Twitter, mais parce qu'un changement important est en cours et que la nouvelle Administration américaine ne nous considère plus comme une partie importante de la communauté internationale dans laquelle nous agissons ensemble, en percevant le monde comme une arène où chacun doit trouver sa propre voie», a-t-il déploré.

    La nécessité de préserver l'accord sur le nucléaire iranien a été souligné lundi par le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas.

    «Nous ferons tout notre possible après le 12 mai afin de garantir le maintien de l'accord avec l'Iran», a-t-il déclaré.

    Le ministre français des Affaires étrangères a également fait part de l'intention de la France de respecter cet accord même si les États-Unis s'en retiraient.

    Le Président américain Donald Trump a fixé au 12 mai la date butoir pour annoncer sa décision de dénoncer ou non l'accord international sur le nucléaire iranien qu'il a qualifié d'«horrible». Le Président iranien Hassan Rohani a précisé que son pays avait préparé un plan d'action pour faire face à une éventuelle décision de Donald Trump de dénoncer l'accord sur le programme nucléaire iranien, en ajoutant que Washington aurait des «remords historiques» si cela arrivait.

    Le Président français a également mis en garde contre un retrait des États-Unis de cet accord dans une interview pour l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Selon Emmanuel Macron, cette mesure pourrait aboutir au déclenchement d'une guerre.

    Lire aussi:

    Accord nucléaire: le Président iranien promet «des remords historiques» à Washington
    Trump se casse les dents sur l'Iran
    Réactions politiques mondiales sur le retrait US de l’accord nucléaire avec l’Iran
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Heiko Maas, Donald Trump, Emmanuel Macron, Frank-Walter Steinmeier, John Kerry, Jean-Yves Le Drian, Iran, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik