Ecoutez Radio Sputnik
    Portrait de Saad Hariri

    Malgré le succès du Hezbollah, le Premier ministre libanais entend garder son poste

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    3422

    Le mouvement politique du Premier ministre libanais a subi un échec lors des législatives de dimanche, en perdant un tiers de sièges parlementaires. Néanmoins, étant sunnite, Saad Hariri a toutes les chances de garder son poste.

    Le Premier ministre libanais Saad Hariri a annoncé que son mouvement politique du Tayyar al-Moustaqbal (en français le Courant du futur) avait gagné 21 sièges au parlement du pays suite aux élections de dimanche. Cela signifie que sa représentation a diminué d'environ un tiers en comparaison avec les législatives de 2009 lorsque ce mouvement avait gagné 33 sièges.

    Malgré ce résultat, M.Hariri demeure le principal candidat afin de former le nouveau gouvernement en qualité de leader du plus grand bloc sunnite au sein du parlement. En effet, selon le système de partage des pouvoirs en vigueur au Liban, le Premier ministre du pays dois être sunnite.

    «Je tends la main à tout Libanais pour contribuer à la stabilité politique et à l'amélioration des conditions de vie de l'ensemble des Libanais», a-t-il déclaré dans une allocution télévisée.

    Le Hezbollah chiite, soutenu par l'Iran et opposé à Israël, et ses alliés ont remporté un peu plus de la moitié des sièges au parlement dimanche, selon les résultats préliminaires.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    L’État considérera désormais comme «émeutier» tout Gilet jaune allant manifester
    Tags:
    élections législatives, Hezbollah, Saad Hariri, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik