International
URL courte
5110
S'abonner

Après un premier échec de la semaine dernière, Nikol Pachinian, député d'opposition et ancien journaliste, a été élu ce mardi Premier ministre de l'Arménie par le parlement. Le Parti républicain d'Arménie dirigé par Serge Sarkissian s'est déclaré être dans l’opposition.

Le Parlement arménien s'est réuni mardi pour élire le Premier ministre de ce pays du Caucase du Sud, secoué depuis trois semaines par des manifestations antigouvernementales. Le chef de l'opposition Nikol Pachinian était seul candidat en lice.

Ce député d'opposition et ancien journaliste a été soutenu par 59 députés, alors qu'il avait besoin de 53 voix pour être élu.

Nikol Pachinian, 42 ans, s'est présenté devant ses pairs pour la deuxième fois en huit jours, après un premier échec la semaine dernière.

L'élection de Nikol Pachinian constitue le point d'orgue du mouvement de protestation qui a vu des dizaines de milliers d'Arméniens manifester pacifiquement depuis le 13 avril contre l'ancien président Serge Sarkissian, devenu pour quelques jours seulement Premier ministre et acculé à la démission, et son Parti républicain, accusés de ne pas avoir lutté efficacement contre la pauvreté et la corruption.

Le Parti républicain d'Arménie dirigé par Serge Sarkissian s'est déclaré être dans l'opposition.

Vladimir Poutine a envoyé un télégramme de félicitations à Nikol Pashinian, exprimant l'espoir que son travail contribuera à renforcer les relations entre les deux pays, a rapporté le service de presse du Kremlin.

Nikol Pachinian a pour sa part précisé que la Russie et l'Arménie resteraient des alliés stratégiques.

«Nous considérons la Russie comme un allié stratégique, notre mouvement n'est pas créateur de menaces», a-t-il indiqué, ajoutant que l'Arménie restera membre de l'Union économique eurasiatique (UEEA) et de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

Lire aussi:

Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Tags:
Nikol Pachinian, Serge Sargsian, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook