Ecoutez Radio Sputnik
    L'industrie pétrolière iranienne

    Laisser partir: un responsable iranien sur le sort des entreprises pétrolières étrangères

    © AP Photo / Vahid Salemi, File
    International
    URL courte
    10520

    L’Iran ne mènera pas de négociations avec les entreprises pétrolières étrangères qui pourraient décider de quitter le pays après l’annonce de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord sur le programme nucléaire iranien. Pour l’heure, aucune société n’a fait part d’une telle intention.

    Le ministère iranien du Pétrole n'entend pas mener de négociations avec les sociétés étrangères qui feront part de leur intention de quitter le pays après le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, a déclaré à Sputnik une source au sein de ce ministère.

    «Pour l'instant, le ministère du Pétrole n'a reçu aucune notification de la part de compagnies pétrolières concernant leur volonté de partir ou de suspendre leur travail en Iran […]. Il n'y aura pas de négociations avec les sociétés qui feront part de leur intention de quitter l'Iran après la décision de Trump», a-t-il précisé.

    Mardi, le Président américain a annoncé sa décision de retirer les États-Unis de l'accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien. Le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1: les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni) et l'Allemagne, ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran. Le locataire de la Maison-Blanche a également annoncé le rétablissement de toutes les sanctions levées suite à l'adoption de cet accord.

    Lire aussi:

    Un homme politique iranien se prononce sur les capacités intellectuelles de Trump
    Retrait US de l’accord avec l’Iran: quelles répercussions pour l’or et le pétrole?
    Sénateur russe: Trump «fait un pas vers sa guerre» contre l’Iran
    Tags:
    programme nucléaire iranien, pétrole, ministère iranien du Pétrole, Donald Trump, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik