Ecoutez Radio Sputnik
    AIEA

    Remplis ou non? L’AIEA se prononce sur les engagements de l’Iran en matière de nucléaire

    © AP Photo / Hans Punz
    International
    URL courte
    14280

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé ce mercredi que l'Iran remplissait ses «engagements en matière de nucléaire» conformément à l'accord signé avec les grandes puissances.

    «L'Iran est soumis au régime de vérification le plus fiable au monde en matière de nucléaire», a réaffirmé dans un communiqué Yukiya Amano, directeur général de l'agence onusienne.

    L'accord de 2015 représente une «avancée importante en matière de vérification», selon M.Amano, ajoutant que «l'AIEA suit de près les développements» concernant cet accord.

    Le Président Donald Trump a annoncé mardi le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, conclu entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (États-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne. Cette décision a été dénoncée par Téhéran et ouvertement regrettée par ses alliés européens, qui espèrent sauver l'accord.

    Alors que les États-Unis affirment que ce texte n'est pas assez efficace pour surveiller les activités nucléaires de l'Iran, l'AIEA relève que ses inspecteurs passent au total l'équivalent de 3.000 jours par an sur le terrain en Iran.

    L'agence affirme avoir posé 2.000 sceaux inviolables sur des équipements et matériels nucléaires, et avoir accès à des «centaines de milliers d'images prises chaque jour par [ses] caméras de surveillance sophistiquées», un nombre qui a presque doublé depuis 2013.

    Lire aussi:

    Selon l'AIEA, l'Iran respecte l'accord nucléaire
    Rohani: l’Iran respectera l’accord nucléaire tant que ce sera dans l’intérêt du pays
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Tags:
    nucléaire, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik