Ecoutez Radio Sputnik
    Klaus Iohannis

    Le Président roumain dit ses quatre vérités et se voit verbalisé pour une grosse outrance

    © AFP 2019 DANIEL MIHAILESCU
    International
    URL courte
    16254

    Un conseil gouvernemental a infligé une amende au Président roumain pour avoir qualifié de «délinquants» les hommes politiques inculpés ou reconnus coupables de corruption.

    Le Conseil national de lutte contre la discrimination a verbalisé mercredi dernier le Président Klaus Iohannis de 2.000 lei (environ 430 euros), qui avait utilisé en février dernier le mot «délinquants» pour décrire les responsables politiques qui tentaient désespérément selon lui de discréditer l'agence anticorruption pour avoir poursuivi nombre de hauts fonctionnaires, relate Associated Press.

    M. Iohannis affirme que cette décision est politiquement motivée et s'engage à faire appel du jugement de la cour. Le Président a d'ailleurs déjà critiqué le gouvernement de gauche roumain.

    Plus tard mardi, il a prononcé un discours à l'occasion de la Journée de l'Europe dans laquelle il critiquait les politiciens «incommodés par les normes européennes de la démocratie authentique».

    Iohannis a tenu à souligner que sans la primauté du droit, «il n'y avait pas de prospérité (…) pour la plupart des citoyens, mais seulement pour un cercle restreint de personnes au pouvoir».

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Sentinelle, drones, LBD… L’acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Tags:
    outrance, Klaus Iohannis, Roumanie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik