International
URL courte
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
745
S'abonner

Le dirigeant nord-coréen a fait part de son espoir que son éventuelle rencontre avec Donald Trump soit «le premier excellent pas vers une évolution positive» sur la péninsule de Corée. Il s’agit de la première déclaration de Kim Jong-un à ce sujet.

Kim Jong-un a déclaré que sa rencontre historique avec le Président américain pourrait se transformer en pas en avant vers un développement positif de la situation sur la péninsule de Corée, annonce l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, se référant à un communiqué de l'Agence centrale de presse nord-coréenne.

«Ce sommet peut constituer le premier excellent pas vers une évolution positive de la situation sur la péninsule de Corée et la construction d'un bon avenir», a déclaré le dirigeant nord-coréen, cité dans ce communiqué.

Selon les médias, le leader nord-coréen a ainsi confirmé pour la première fois qu'il entendait se rendre à une entrevue avec Donald Trump.

Mercredi, Kim Jong-un s'est entretenu avec le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui a effectué les 8 et 9 mai son deuxième déplacement à Pyongyang. En se rendant en Corée du Nord, l'ancien directeur de la CIA avait pour but de poser les jalons du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un. De retour de Pyongyang, il a raconté que la date de cette rencontre avait été fixée, sans pour autant la préciser. Le secrétaire d'État américain a également réussi à obtenir la libération de trois citoyens américains détenus en Corée du Nord.

Dossier:
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Éric Drouet exfiltré du Salon de l’Agriculture lors de la visite de Macron – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
crise coréenne, sommet, négociations, agence Yonhap, Département d'Etat des Etats-Unis, CIA, Kim Jong-un, Mike Pompeo, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook