Ecoutez Radio Sputnik
    Frappes en Syrie

    Les frappes de Washington, Paris et Londres «ont porté un coup» au règlement syrien

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    6011

    Sur fond de récente montée des tensions au Proche-Orient, le chef de la diplomatie russe a dénoncé les conséquences destructrices des frappes tripartie menées par Washington, Paris et Londres à la mi-avril en Syrie. Il a aussi appelé à relancer le plus tôt possible les pourparlers de Genève.

    Les attaques simultanées menées le 14 avril par Londres, Paris et Washington en Syrie ont eu des effets destructeurs sur le règlement politique en Syrie, a déclaré ce jeudi le ministre russe des Affaires étrangères.

    Dénonçant le caractère illégal de l'attaque, Sergueï Lavrov a souligné que celle-ci a été menée avant même que la mission de l'OIAC n'arrive sur les lieux alors que les pays occidentaux accusaient Damas de recourir aux armes chimiques, sans disposer de preuves le confirmant.

    «Ces frappes ont porté un coup dur aux efforts déployés en vue de relancer le processus politique», a-t-il indiqué.

    Le ministre a également prôné la reprise le plus rapidement possible des négociations de paix à Genève, actuellement au point mort.
    Le processus de Genève, qui réunit Damas et toutes les franges de l'opposition syrienne sous l'égide de l'ONU, est bloqué depuis plusieurs mois après être parvenu à peu de résultats concrets.

    Lire aussi:

    Poutine expose un modèle pour préparer l'après-conflit en Syrie
    Washington désigne la condition nécessaire à la relance du dialogue avec la Syrie
    L'attaque américano-britanno-française contre la Syrie retarde le règlement politique
    Tags:
    frappes, Sergueï Lavrov, Londres, Washington, Paris, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik