Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau d'Israël à Jérusalem

    Ramallah sur le transfert de l’ambassade paraguayenne: «le pays viole la loi»

    © Sputnik . Kristina Afanasieva
    International
    URL courte
    671

    Le Paraguay vient d’annoncer qu’il transférerait son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Auparavant, le Guatemala et le Honduras ont imité l’exemple des États-Unis qui avaient reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël. Cela est «contraire à la loi» et viole le droit international, a déclaré à Sputnik l’ambassadeur palestinien en Uruguay.

    La récente décision de plusieurs pays d'Amérique latine de transférer leurs ambassades de Tel Aviv à Jérusalem est parfaitement illégale, a relevé dans un entretien accordé à Sputnik Walid Abdel-Rahim, ambassadeur de Palestine en Uruguay.

    «Il y a une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui appelle à ne pas ouvrir de représentations diplomatiques à Jérusalem, car au regard de la loi internationale, cette ville est un territoire occupé. Par conséquent, en transférant son ambassade à Jérusalem, le pays viole la loi. Nous n'arrivons pas à comprendre comment un Président ou un État peut s'y décider», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'exhorter tous les pays à soutenir la paix et la justice afin que les Israéliens et les Palestiniens puissent vivre en paix au lieu de déménager leurs ambassades.

    «Jérusalem est la capitale de l'État palestinien et un territoire occupé, tout comme la Cisjordanie et la bande de Gaza», a rappelé le diplomate.

    En décembre, Donald Trump a rompu avec ses prédécesseurs, reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'État hébreu, et le 14 mai, l'ambassade américaine déménagera de Tel Aviv à Jérusalem. Dans la foulée des États-Unis, plusieurs pays d'Amérique latine ont annoncé eux aussi le transfert de leurs missions diplomatiques.

    Le transfert de l'ambassade des États-Unis est prévu pour le 14 mai pour coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'État d'Israël.
    Des 193 pays composant l'Assemblée générale de l'Onu, 128 ont voté fin décembre une résolution condamnant la décision américaine, dont des alliés des États-Unis comme la France et le Royaume-Uni. Seuls sept pays se sont alignés sur Washington.

    La décision de Donald Trump a provoqué une vague de protestations dans la plupart des pays musulmans et été désapprouvée par nombre d'ONG internationales, préoccupées par les perspectives de processus de paix au Proche-Orient.

    Lire aussi:

    Ouverture de l'ambassade US à Jérusalem: le Kremlin évoque les conséquences
    «L’impasse devient de plus en plus profonde»: Moscou sur la décision US sur Jérusalem
    Israël va doubler ses soldats aux frontières à cause du transfert de l’ambassade US
    Tags:
    droit international, loi, transfert, ambassade, Sputnik, Assemblée générale des Nations unies, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Donald Trump, Walid Abdel-Rahim, Proche-Orient, Royaume-Uni, France, Honduras, Guatemala, Uruguay, Amérique latine, États-Unis, Palestine, Jérusalem, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik