International
URL courte
8410
S'abonner

Les missiles conçus par l’Iran ne sont pas destinés à être utilisés comme vecteurs d’armes de destruction massive, mais d’armes conventionnelles afin d’assurer la légitime défense du pays, a fait savoir le gouvernement iranien.

Téhéran ne conçoit pas de missiles destinés à des armes de destruction massive, les États-Unis et leurs alliés ne peuvent pas restreindre le droit de légitime défense du pays, déclare le gouvernement iranien dans un communiqué.

«Les États-Unis et leurs alliés […] ne peuvent pas imposer leurs restrictions aux moyens de défense légitime de l’Iran, y compris à nos missiles qui ont été développés pour être utilisés comme vecteurs d’armes conventionnelles compte tenu de l’expérience amère vécue lors de la Guerre imposée [entre l’Iran et l’Irak, ndlr]», a informé le cabinet des ministres.

Ce genre de démarches constitue une «violation flagrante» du droit international, dont le droit de légitime défense, se référant à l’article 51 de la Charte de l’Onu.

Une série de pays de la région ayant formulé leurs craintes au sujet de l’«influence» de l’Iran au Proche-Orient, Téhéran a en outre qualifié sa présence en Syrie et en Irak comme légitime, pointant que c’est justement son soutien à Damas et à Bagdad qui a apporté ses fruits dans la lutte contre l’extrémisme.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
armes de destruction massive, armes conventionnelles, missiles, droit international, gouvernement, Syrie, Proche-Orient, États-Unis, Irak, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook