Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de l'Onu à New York

    Des menaces proférées contre un diplomate russe au siège de l’Onu

    © AP Photo / Osamu Honda, File
    International
    URL courte
    387136

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a fourni des détails concernant l’incident impliquant un diplomate russe et des Ukrainiens en treillis, qui s’est produit au siège de l’Onu à New York.

    Des «vétérans de l’ATO» (opération dite antiterroriste que l’armée ukrainienne mène dans le Donbass) ont menacé mercredi un diplomate russe qui participe aux travaux du comité de l’information de l’Assemblée générale de l’Onu, a annoncé vendredi à New York la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «L’Ukraine a invité des "vétérans de l’ATO", y compris des personnes présentées comme des snipers venus du sud-est de l’Ukraine, à une manifestation médiatique. Après cette manifestation, ces personnes en treillis se sont approchés d’un représentant de la Russie, un employé du service de presse du ministère des Affaires étrangères, et l’ont menacé physiquement. Des personnes en treillis se baladaient au siège de l’Onu, ils criaient, prenaient en photo des diplomates russes et lançaient des menaces. Il s’agit de menaces directes», a indiqué Mme Zakharova qui, elle aussi, participe aux réunions du comité.

    Selon elle, l’incident s’est produit lors du «colloque sur la propagande et les intox que la délégation ukrainienne a organisé le 9 mai au siège de l’Onu, le présentant comme faisant partie des travaux du comité de l’information».

    La porte-parole a qualifié la conférence organisée par l’Ukraine comme un élément de la «politique de Kiev visant à intimider les employés du ministère russe des Affaires étrangères chargés de l’information», rappelant que les données personnelles des représentants de la diplomatie russe figuraient sur le site internet ukrainien Mirotvorets («Pacificateur»), qui répertorie les «ennemis de l’Ukraine».

    La délégation russe a mis le comité de l’information de l’Assemblée générale au courant de l’incident, sans préciser le pays. Mais la porte-parole de la diplomatie ukrainienne «a pris la parole pour dire que son pays avait organisé cette manifestation».

    «Imaginez notre surprise quand le président du comité a répondu que le comité n’avait tenu aucune manifestation sous son égide», a noté Mme Zakharova.

    Le comité s’est vu présenter une copie du communiqué de presse mis en ligne sur le site de la représentation permanente de l’Ukraine et indiquant que la manifestation organisée dans la salle du Conseil économique et social de l’Onu (ECOSOC) se déroulait sous l’égide du comité de l’information.

    «Le comité a assuré à la Russie qu’il s’opposerait à de telles pratiques dans l’avenir. Ces promesses ont été faites devant tous les pays membres du comité. Le président du comité a été obligé de se justifier et a plusieurs fois répété qu’aucune manifestation n’avait eu lieu sous l’égide du comité», a précisé la porte-parole.

    Selon Mme Zakharova, l’Ukraine «ment aux pays membres».

    «Nous assistons à une situation unique. La représentation de l’Ukraine, qui a tenu une manifestation contre la propagande et les fake-news, a elle-même diffusé une fake-news affirmant que cette manifestation faisait partie des travaux du comité de l’information de l’Assemblée générale», a conclu Maria Zakharova.

    Lire aussi:

    La Russie prouve que l’Ukraine a diffusé une intox au siège de l’Onu (image)
    Moscou met en doute les déclarations de Kiev sur les moteurs de fusée livrés à Pyongyang
    Moscou: le Conseil de l'Europe se méprend en évoquant une «situation difficile» en Crimée
    Tags:
    menaces, diplomatie, Mirotvorets (site ukrainien), comité de l’information de l’Assemblée générale de l’ONU, Conseil économique et social de l’Onu (ECOSOC), ONU, Maria Zakharova, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik