Ecoutez Radio Sputnik
    The ETERNO shop of the Chelyabinsk Pipe-Rolling Plant

    Des écologistes allemands cherchent à saper la construction du gazoduc Nord Stream 2

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    15527

    Le syndicat de préservation de la nature et de la biodiversité en Allemagne prône une décision urgente du tribunal afin d’empêcher le début des travaux de construction du gazoduc Nord Stream 2 dans la baie de Greifswald, rapporte la chaîne de télévision allemande NDR.

    Début mars, le tribunal administratif supérieur de Greifswald, dans le nord de l'Allemagne, a accepté la plainte du syndicat de conservation de la nature et de la biodiversité en Allemagne (Naturschutzbund Deutschland, NABU) concernant la décision du département minier de la ville de Stralsund, qui avait approuvé la construction et l'exploitation du gazoduc Nord Stream 2 dans les eaux territoriales allemandes, a rapporté la chaîne de télévision NDR.

    Les écologistes du NABU craignent que le verdict relatif à cette affaire ne soit rendu qu'après le début des travaux de construction qui sont prévus pour le 15 mai. Selon les écologistes, ces travaux «nuisent considérablement à l'écologie de la région».

    Le projet Nord Stream 2, d'un coût de 9,5 milliards d'euros, prévoit la construction de deux conduites, d'une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, qui passeront non loin de Nord Stream. Le tuyau ira du littoral russe jusqu'en Allemagne, en passant par les zones économiques exclusives et les eaux territoriales de la Russie, de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne.

    Berlin et Helsinki ont déjà délivré l'autorisation pour sa construction. Nord Stream 2 s'attend à recevoir prochainement les autorisations de la Russie, de la Suède et du Danemark.

    Les sociétés européennes Shell, OMV, Engie, Uniper et Wintershall se sont engagées à investir chacune 950 millions d'euros dans Nord Stream 2. Gazprom, qui est l'unique actionnaire de Nord Stream 2 AG, débloquera pour sa part 4,75 milliards d'euros.

    Plusieurs pays s'opposent farouchement à la construction de ce gazoduc, notamment l'Ukraine et les États-Unis. Kiev redoute de perdre les recettes qu'elle tire du transit du gaz russe, tandis que Washington espère exporter du gaz naturel liquéfié en Europe.

    Lire aussi:

    L’Allemagne donne son feu vert à la construction du gazoduc Nord Stream 2
    Le Nord Stream 2 est conçu «pour la sécurité du marché énergétique européen»
    Merkel: le Nord Stream 2 ne menace pas la sécurité énergétique de l’UE
    Tags:
    nature, tribunal, construction, gazoduc, gaz, écologie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik