Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Le Pen fustige Macron pour ses illusions sur «sa capacité à faire changer d’avis» Trump

    © AFP 2018 STRINGER
    International
    URL courte
    14252

    «Cette décision est dangereuse et nuisible à la paix dans le monde et aux intérêts de la France»: la dirigeante du FN a estimé qu’Emmanuel Macron porte sa part de responsabilité pour les illusions qu'il a eues sur sa capacité à convaincre le Président Trump de ne pas se retirer de l'accord nucléaire avec Téhéran.

    La décision du Président Trump de sortir de l'accord nucléaire iranien de 2015 a suscité une condamnation par les autres parties, dont l'UE, la Russie et la Chine. De son côté, Marine Le Pen s'est fendue d'une véritable diatribe contre le Président de la République.

    «Je condamne non seulement la position de M.Trump, mais aussi l'action de la diplomatie française qui, en voulant être plus néo-conservatrice que M. Bolton (conseiller à la sécurité nationale, ndlr), se retrouve lâchée par sa tutelle américaine, sans alternative», a-t-elle déclaré dans un communiqué de presse, en estimant que «cette diplomatie met nos concitoyens en danger et retire à notre économie un marché fructueux».

    «M. Macron a sa part de responsabilités dans ce dossier. Il s'est illusionné sur sa capacité à faire changer d'avis le Président américain. Il a donné des gages à l'Arabie sur sa politique iranienne sans rien avoir obtenu de concret que des accords-cadres. Il a enfin refusé d'aller à Téhéran défendre les intérêts nationaux et écouter la position du régime pour ne privilégier que l'axe américano-israélo-saoudien», est-il précisé dans le communiqué.

    «Cette décision est dangereuse et nuisible à la paix dans le monde et aux intérêts de la France», a-t-elle souligné, estimant que «le retrait américain fragilise d'abord la sécurité d'Israël».

    «Un tel diktat est inadmissible et intolérable», a-t-elle considéré.

    Donald Trump a annoncé le 8 mai qu'il retirait son pays de l'accord signé à Vienne en juillet 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique.

    Le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire avec l'Iran est une «erreur», a déclaré Emmanuel Macron dans un entretien accordé à la télévision publique allemande.

    «Je regrette la décision du Président américain, je pense que c'est une erreur, c'est pourquoi nous Européens avons décidé de rester dans l'accord de 2015», a souligné le chef d'État français.

    Washington a promis de rétablir l'intégralité des sanctions levées, mais a aussi annoncé la mise en place de sanctions encore plus sévères.

    Lire aussi:

    Une semaine après la sortie des USA de l’accord nucléaire iranien, Macron appelle Poutine
    L'Arabie saoudite n'exclut pas de se doter de l'arme nucléaire, si l'Iran le fait
    Khamenei sur Trump:«Il y avait peut-être une bonne dizaine de mensonges dans son discours»
    Tags:
    retrait, Donald Trump, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Iran, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik