Ecoutez Radio Sputnik
    IAEA flag flatters in the wind in front of the International Atomic Energy Agency headquarers in UN city in Vienna

    Anguille sous roche? L’AIEA n’avance aucune raison suite à la démission de son chef

    © AFP 2018 JOE KLAMAR
    International
    URL courte
    25037

    Le chef des inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), chargée de la vérification de l’application de l’accord iranien, a présenté sa démission le vendredi 11 mai, a annoncé un porte-parole de cette agence onusienne. Aucune raison n’a, pour l’heure, été donnée pour expliquer son départ.

    Tero Varjoranta, chef des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a démissionné le vendredi 11 mai, a annoncé un porte-parole de cette agence onusienne.

    Aucune raison n'a été invoquée pour expliquer son départ, qui intervient juste après que le Président américain a annoncé la sortie de son pays de l'accord sur le nucléaire iranien, dont l'AIEA était chargée de vérifier l'application.

    «Les activités de sécurisation de l'agence se poursuivront de manière très professionnelle», a ajouté le porte-parole, cité par l'AFP.

    Tero Varjoranta, qui occupait ses fonctions depuis fin 2013, a été remplacé à titre provisoire par Massimo Aparo, le directeur par intérim du Bureau de l'agence chargé des vérifications dans le domaine nucléaire en Iran.

    Son successeur sera nommé dès que possible, a également précisé le porte-parole.

    Donald Trump a annoncé le 8 mai qu'il retirait son pays de l'accord signé à Vienne en juillet 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique.

    Pour sa part, le Président iranien Hassan Rohani a fait savoir que son pays restait fidèle à l'accord signé avec les cinq parties restantes, mais que son pays était prêt à reprendre en cas de besoin l'enrichissement d'uranium sans aucune limitation.

    Lire aussi:

    Téhéran n’envisage de négocier aucun point de l’accord nucléaire
    Poutine et Merkel favorables au maintien de l'accord sur le nucléaire iranien
    L'Arabie saoudite n'exclut pas de se doter de l'arme nucléaire, si l'Iran le fait
    Tags:
    nucléaire, accord, démission, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik