Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Der Standard: en diabolisant l’Iran, Trump a jeté les bases d'une nouvelle guerre

    © AP Photo / Manuel Balce Ceneta, File
    International
    URL courte
    866

    «En diabolisant Téhéran, Trump a jeté les bases sur lesquelles peut émerger une nouvelle guerre», a écrit dans le journal autrichien Der Standard le politologue Anderen Heinz Gartner, en commentant la décision de se retirer de l’accord iranien.

    En commençant à diaboliser Téhéran, le Président américain a jeté les bases d'une nouvelle guerre, a écrit pour le journal autrichien Der Standard le politologue Anderen Heinz Gartner

    Ainsi, déjà en 2016 au cours de sa campagne, Donald Trump a non seulement «récupéré» la critique du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui n'a rien laissé de l'accord nucléaire conclu avec l'Iran en 2015 mais a également évoqué son désir de le rompre, rappelle le journaliste.

    «Peu importe que l'Iran ait suivi de près les dispositions de l'accord», a-t-il souligné. 

    Après le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien, Téhéran pourrait tenter de convaincre l'Europe, la Russie et la Chine de le maintenir en vigueur, suppose le politologue autrichien.

    «Les Européens vont d'abord s'en tenir à la rhétorique. Cependant, après un certain temps, ils ne seront pas en mesure de fournir beaucoup de résistance à M.Trump par peur des sanctions américaines, dont le chef de la Maison-Blanche a une nouvelle fois menacé pendant son discours», est persuadé Anderen Heinz Gartner.

    Quant à Israël, il pousse les États-Unis à cause du «comportement de l'Iran» vers une intervention militaire et «montre une activité» en Syrie.

    «En tant que motif, ce serait soit l'explosion d'un missile au nord d'Israël, dont l'Iran sera accusé du lancement, soit un incident militaire dans le détroit d'Ormuz avec la participation d'un torpilleur iranien et d'un navire de guerre américain», poursuit l'auteur.

    Selon une étude de l'Université de Stanford, une grande majorité des Américains autoriseraient même une frappe nucléaire contre l'Iran si elle ne ferait pas plus de 2 millions de morts parmi les Iraniens, explique le journaliste.

    «Comme cela arrive souvent, les puissances, délibérément ou par défaut, marchent d'un pas incertain vers une nouvelle guerre. Les conséquences affecteront tous ceux qui, dès le début, n'ont pas eu le courage de défendre l'accord de Vienne», a-t-il conclu. 

     

    Lire aussi:

    Trump annonce le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire avec l'Iran (vidéo)
    Téhéran se félicite des tentatives échouées de Trump de torpiller l’accord nucléaire
    Israël accuse l’Iran de dissimuler un programme nucléaire dans ses «archives secrètes»
    Tags:
    accord, diabolisation, Donald Trump, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik