Ecoutez Radio Sputnik
    Pantsir-S

    Une image du complexe antiaérien Pantsir-S vraisemblablement attaqué par Israël publiée

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    International
    URL courte
    32671

    Une photo montrant le système de défense aérienne Pantsir-S qui aurait été frappé par l'armée israélienne, a été publiée ce samedi par un journaliste russe, clarifiant un peu ce qui s'est passé lors de l'attaque. Malgré les dégâts subis, le véhicule est réparable, selon le journaliste.

    Après qu'une vidéo montrant une frappe de missiles de l'armée israélienne contre un système antiaérien Pantsir-S en Syrie est parue sur le Web, une image représentant vraisemblablement le complexe de défense antimissile a été également publiée. Le journaliste russe Alexeï Anpilogov a partagé une photo du système avec des légendes en anglais, estimant que le Pantsir-S était désarmé au moment de l'attaque. Initialement, la même image avec des légendes en arabe avait été diffusée sur le Net.


    Le journaliste s'est félicité du fait que le Pantsir-S ayant subi l'attaque avait survécu et reste malgré tout réparable.

    «La frappe a sérieusement endommagé la cabine et les roues avant uniquement. Les éléments de combat du système: radar, bloc de missiles et de canons, demeurent intacts et n'ont visiblement subi qu'un dommage insignifiant», a évalué Alexeï Anpilogov.

    À en juger par l'image, tous les missiles ont été lancés, «ce qui est vu grâce à la saleté sur les tubes». Apparemment, «le Pantsir-S a déjà utilisé son approvisionnement de combat et attendait des recharges».

    «Le radar est en état passif, le complexe ne suivait pas le missile qui s'en approchait», a poursuivi le journaliste. «Le pied hydraulique est levé (en état d'alerte avant d'ouvrir le feu il doit être baissé pour stabiliser la position du véhicule).»

    «Du coup, il [le Pantsir-S, ndlr] n'avait pas le moyen de contre-attaquer», a ajouté un autre journaliste militaire, Alexandre Kots.

    L'État hébreu a annoncé jeudi à l'aube avoir frappé des «dizaines de cibles militaires iraniennes» en Syrie en réponse, selon lui, à des tirs de roquettes contre ses bases militaires sur les hauteurs du Golan. Lors des frappes, la DCA syrienne est entrée en action.

    Selon l'armée, Israël a ciblé plusieurs systèmes de défense antiaérienne de type SA-5, SA-2, SA-22 et SA-17 (code Otan) appartenant à l'armée syrienne. Il s'agit à la fois d'anciennes installations de production soviétique comme des S-200 et des S-75, ainsi que des systèmes antiaériens Pantsir-S et des Bouk modernisés, récemment mis en service dans l'armée syrienne. L'agence syrienne Sana a de son côté indiqué que certains missiles israéliens avaient touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire.

    Ces événements interviennent dans un contexte de vives tensions israélo-iraniennes autour du théâtre syrien à la suite de plusieurs opérations attribuées à l'armée israélienne contre des cibles militaires en Syrie.

    Lire aussi:

    Israël rend publique la vidéo d’une frappe contre un système antiaérien Pantsir-S en Syrie
    Pourquoi le système antiaérien Pantsir-S n'a pas repoussé l'attaque israélienne en Syrie?
    Des Pantsir-S russes détruisent des drones près de la base de Hmeimim (vidéo)
    Tags:
    image, missiles, défense antiaérienne, bouclier antimissile, Pantsir-S, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik