Ecoutez Radio Sputnik
    Su-35

    Comment «le plus meurtrier» des chasseurs russes aidera-t-il Pékin à renforcer son armée?

    © Sputnik . Anton Denissov
    International
    URL courte
    71054

    Les avions de chasse russes Su-35 dans les rangs de l’armée chinoise renforceront les positions de Pékin en mer de Chine méridionale, suppose un journaliste de The National Interest, qui a défini cet avion comme le plus meurtrier.

    La Chine a officiellement mis en service des chasseurs russes Su-35, indique la revue américaine National Interest. Cela étant, l'auteur de l'article, Zachary Keck, a décrit cet avion russe comme le plus avancé et «meurtrier».

    La Russie doit fournir à Pékin 24 Su-35. L'Armée populaire de libération (APL) a déjà reçu 14 avions, dont l'un a pris part aux manœuvres en mer de Chine méridionale en février 2018. Ainsi, l'armée chinoise est le premier consommateur étranger de ce chasseur russe, précise la revue.

    Les Su-35 de l'APL sont capables de modifier l'équilibre des forces dans la région, où la Chine et plusieurs pays ont des différends territoriaux.

    La vitesse et la manœuvrabilité du Su-35 sont importantes pour la Chine. Cet avion est plus rapide que le chasseur américain de cinquième génération F-35, il est capable d'attaquer sous des angles différents. Pourtant, le Su-35 n'appartient pas à la cinquième génération des avions de chasse.

    De plus, auparavant, il était difficile pour les militaires chinois de patrouiller pleinement les eaux de la mer de Chine méridionale, dont la superficie est de plus de trois millions de kilomètres carrés. La portée du Su-35 permettra à Pékin de régler ce problème, a conclu Zachary Keck.

    Lire aussi:

    Le Su-35 est le «cauchemar nocturne» de l’aviation US, selon The National Interest
    Su-35: le chasseur russe qualifié de «plus meurtrier» aux USA
    Le Su-35 reconnu comme le «chasseur russe le plus dangereux» en Europe
    Tags:
    équilibre des forces, militaires, avion, avions militaires, chasseur, F-35 Lightning II, Su-35, Armée populaire de libération (APL) chinoise, États-Unis, Mer de Chine méridionale, Russie, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik