International
URL courte
9650
S'abonner

Après que le Président américain a annoncé le mardi 8 mai sa volonté de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien, le guide suprême de la République islamique est apparu sur une photo publiée sur Instagram pour vraisemblablement lui transmettre un message.

Très critique envers Donald Trump, le guide suprême iranien Ali Khamenei a posté sur Instagram une photo prise lors de la foire du livre à Téhéran quelques jours après l'annonce du Président américain de retirer les États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Rien de particulier sur cette image à première vue, mais Ali Khamenei est photographié en train de lire l'édition en farsi du livre de Michael Wolff Le Feu et la Fureur: Trump à la Maison-Blanche.

Michael Wolff, écrivain et journaliste américain, s'emploie à décrire d'une manière peu flatteuse la vie quotidienne du couple Trump et de l'équipe présidentielle à la Maison-Blanche, ce qui a poussé la chaîne BBC à s'interroger sur un possible message moqueur adressé par le guide suprême iranien au personnage principal du livre.

En janvier 2018, Donald Trump avait qualifié cet ouvrage de «fiction» et l'auteur d'«imposteur», tandis que le livre, à peine publié, s'est retrouvé au cœur d'une polémique sur la santé mentale du dirigeant et sur l'ambiance régnant à la présidence américaine.

Auparavant, le guide suprême a accusé Donald Trump d'avoir menti à plusieurs reprises dans sa déclaration annonçant le retrait américain de l'accord international sur le programme nucléaire de Téhéran et a souligné qu'il ne fallait pas «faire confiance à l'Amérique».

La situation autour de l'accord sur le nucléaire iranien s'est détériorée après la déclaration de Donald Trump concernant le retrait de Washington du PAGC conclu entre l'Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, États-Unis, Royaume-Uni, Chine, France et Allemagne) en 2015. En outre, le Président américain a annoncé le rétablissement de toutes les sanctions suspendues après la conclusion de cet accord.

Le Président iranien Hassan Rohani a affirmé que son pays ne se retirait pas de l'accord parce qu'il restait en vigueur entre lui et les cinq autres pays signataires.

 

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
La vidéo d'un camion fou ayant foncé sur la terrasse d’un restaurant en Gironde
Tags:
tensions, trolling, image, foire, accord iranien, Donald Trump, ayatollah Ali Khamenei, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook