Ecoutez Radio Sputnik
    police indonésienne

    L’attentat à la bombe contre un poste de police indonésien capté en vidéo

    © AFP 2018 CHOO YOUN-KONG
    International
    URL courte
    117

    Après que la ville indonésienne de Surabaya a été dimanche le théâtre de trois attentats contre des églises, la deuxième ville d’Indonésie a été frappée lundi par une nouvelle attaque contre un poste de police qui a fait plusieurs blessés. Il s’agit une fois encore d’attaques commises par des familles, dont des enfants.

    Une famille de cinq personnes, dont une enfant âgée de huit ans, a commis lundi un attentat suicide dans la ville indonésienne de Surabaya.

    Ils sont arrivés en motocyclettes et ont déposé leurs explosifs à un poste de contrôle, juste devant un commissariat, a expliqué le chef de la police locale Tito Karnavian.

    Quatre kamikazes ont été tués tandis que la fillette de huit ans a survécu. L'attaque a fait au moins 10 blessés parmi les forces de l'ordre, selon l'AFP.

    «Ce sont des actes lâches, indignes et barbares», a déclaré le Président Joko Widodo, promettant de mettre en œuvre une nouvelle législation antiterroriste.

    Dimanche, les attentats-suicide contre trois églises avaient fait 13 morts et 40 blessés. Les attaques avaient été commises par les membres d'une même famille de six personnes, dont deux petites filles. Elles ont été revendiquées par le groupe terroriste Daech*.

    *Organisation interdite en Russie    

     

    Lire aussi:

    Des terroristes vont s’excuser auprès de victimes d’attentats en Indonésie
    Plusieurs fortes explosions entendues à Kaboul
    Irak: le bilan de la double attaque dans le sud s’élève à 50 morts
    Tags:
    kamikaze, enfants, attentat, explosion, police, Indonésie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik