Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    Zarif révèle l’objectif de ses négociations avec la Russie, la Chine et l’UE-3

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    9420

    Obtenir la réaffirmation que les intérêts du peuple iranien, garantis par le plan d’action global conjoint, seront défendus constitue l’objectif principal de Téhéran dans les négociations avec Moscou, Pékin et l’UE-3, le groupe incluant l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, affirme le chef de la diplomatie iranienne.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères a expliqué ce que recherchait Téhéran en menant des négociations avec Moscou, Pékin et l'UE-3, le groupe incluant l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

    «L'objectif de ces négociations est d'obtenir la réaffirmation que les intérêts du peuple iranien, garantis par le plan d'action global conjoint, PAGC, seront défendus», a annoncé Mohammad Javad Zarif lors d'une rencontre avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

    De plus, M.Zarif a également souligné qu'après le retrait unilatéral des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, Téhéran prenait le temps pour discuter de cette question avec ses partenaires.

    «Vous savez, après les négociations que nous avons eu avec vous et avec nos autres amis, nous avons pris la décision après le retrait officiel des États-Unis du PAGC de prendre du temps pour discuter de cette question», a-t-il déclaré ce lundi.

    Le chef de la diplomatie iranienne a également évoqué des «négociations très positives» avec son homologue chinois Wang Yi.

    «Après cette rencontre, je rencontrerai la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Et les ministres européens (des Affaires étrangères, ndlr)», a-t-il conclu.

    Vendredi soir, une source au sein du ministère iranien des Affaires étrangères avait confié à Sputnik que M.Zarif entamerait dimanche une tournée diplomatique consacrée à la situation autour du PAGC. Après un séjour de 48 heures à Pékin, le ministre iranien se rendra à Moscou où il s'entretiendra avec son homologue russe avant de partir pour Bruxelles où il rencontrera ses homologues français, allemand et britannique, ainsi que la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

    La situation autour de l'accord sur le nucléaire iranien s'est aggravée suite à la déclaration de Donald Trump indiquant le retrait de Washington du PAGC conclu entre l'Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, États-Unis, Royaume-Uni, Chine, France et Allemagne) en 2015. En outre, le Président américain a annoncé le rétablissement de toutes les sanctions suspendues suite à la conclusion de cet accord.Le Président iranien Hassan Rohani a affirmé que l'Iran ne se retirait pas de l'accord parce qu'il restait en vigueur entre la République islamique et les cinq autres pays signataires.

    Lire aussi:

    Mogherini: «aujourd'hui, l'objectif principal est de sauver l'accord nucléaire iranien»
    L’Iran s’exprime sur le but des nouvelles sanctions des États-Unis contre Téhéran
    Oubliez le groupe 5+1, l’Iran met en avant le format 4+1
    Tags:
    Plan global d'action conjoint (JCPOA), accord, politique, négociations, Mohammad Javad Zarif, Chine, Allemagne, France, Royaume-Uni, Russie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik