Ecoutez Radio Sputnik
    En Syrie

    Des restes de Daech sont «toujours présents à la frontière entre la Syrie et l’Irak»

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    4102

    Des éléments de Daech* évoluent toujours à la frontière entre la Syrie de l'Irak et la lutte contre l'organisation se poursuivra, a déclaré Alexandre Lavrentiev, émissaire du Président russe pour la Syrie, qui se félicite par ailleurs de la participation de l'opposition au volet actuel des négociations d'Astana.

    La lutte contre les restes du groupe terroriste Daech*, qui se concentrent à la frontière séparant la Syrie de l'Irak, continuera, a indiqué l'envoyé spécial du Président russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev, à l'issue du premier jour du neuvième volet des négociations d'Astana sur le problème syrien.

    «Des détachements de Daech* sont toujours présents à la frontière entre la Syrie et l'Irak, à l'est et à l'ouest de l'Euphrate. Il ne fait aucun doute que la lutte contre cette structure terroriste se poursuivra», a-t-il indiqué aux journalistes.

    Il s'est félicité également de la participation de l'opposition à ce neuvième round et a ajouté que des négociations auraient lieu avec elle le 15 mai.

    Évoquant l'éventualité d'un second Congrès du dialogue national syrien, il l'a estimé possible, mais a ajouté que le moment n'était pas encore venu.

    «Il est encore trop tôt pour en parler. Ce serait possible sous une forme ou une autre, en fonction de la situation sur les lieux», a-t-il déclaré à Sputnik.

    Le Congrès du dialogue national syrien a réuni, le 29 et le 30 janvier dernier, 1.500 délégués à Sotchi. C'est la première tentative pour réunir à la même table les représentants de différents mouvements et organisations.

    Le processus de règlement du conflit en Syrie a été lancé à Astana en janvier 2017 en vue de créer des conditions favorables à la formation d'instruments efficaces pour le processus de négociations de paix à Genève, en vue d'accomplir les tâches fixées dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu.

    * Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou note des tentatives de déstabiliser la situation en Syrie après le retrait russe
    Négociations d'Astana sur la Syrie: Moscou, Ankara et Téhéran s'entendent
    Le Congrès syrien n'est pas une alternative aux négociations ni de Genève ni d'Astana
    Tags:
    lutte antiterroriste, opposition, négociations, Congrès du dialogue national syrien, Daech, Sputnik, Alexandre Lavrentiev, Euphrate, Genève, Astana, Sotchi, Irak, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik