International
URL courte
12137
S'abonner

Le dalaï-lama affirme que pour prendre la meilleure décision dans une situation difficile, il est nécessaire de penser cette dernière sans émotions, ni peur et de consulter ses amis, et qu’après avoir fait son choix, ne surtout pas le regretter.

«Nous devons utiliser au maximum nos capacités mentales et analyser encore et toujours. Il est indispensable que les émotions n'influencent pas nos décisions. Si vous prenez une décision quelconque sous l'influence des émotions du moment, vous vous rendrez compte plus tard, quand les émotions se calmeront, que la décision était erronée. De fortes émotions entravent notre capacité à penser et nous empêchent d'être impartiaux. Mais toute décision prise sous l'influence de la partialité est fausse», a expliqué le dalaï-lama dans une interview accordée à Sputnik à la suite sa rencontre avec des scientifiques russes dans sa résidence à Dharamsala.

Pour faire un bon choix, «la tranquillité d'esprit» et «une réflexion objective» sont nécessaires, a-t-il souligné.

«Il est hors de question de prendre ses désirs comme point de départ et de faire un choix en faveur d'une issue souhaitable pour vous. En prenant une décision, il faut être réaliste», a précisé le dalaï-lama.

Selon lui, il est également très important «de consulter un ami, et même quelques amis, des amis sincères».

«Après cela, on doit prendre une décision et ne pas la regretter. Dites-le vous-même: "J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir, j'ai demande l'avis de mes amis, j'ai finalement pris une décision et je n'ai rien à regretter." Moi, je procède toujours comme cela», a-t-il conclu. 

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
conseil, décision
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook