Ecoutez Radio Sputnik
    Ce qui s’est passé en réalité avec les dauphins de combat ukrainiens

    Ce qui s’est passé en réalité avec les dauphins de combat ukrainiens

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    1121

    Presque tous les dauphins de combat qui étaient en service dans la marine ukrainienne à Sébastopol sont soit morts, soit ont été vendus avant 2014, a déclaré à Sputnik le député de Crimée Dmitri Belik.

    Pour brouiller les pistes sur le mauvais traitement des dauphins ukrainiens de combat, Kiev les a vendus à des particuliers et à des structures commerciales bien avant le rattachement de la Crimée, a indiqué à Sputnik le député de Crimée Dmitri Belik.

    Selon lui, les dauphins de combat, qui se trouvaient en Ukraine après la chute de l'URSS, ont travaillé dans des delphinariums et n'ont pas participé aux entraînements entre 1995 et 2014.

    «Il ne s'agit en aucun cas de patriotisme ukrainien vis-à-vis des dauphins de combat, parce que c'est notamment à l'époque de l'Ukraine que les épées des forces spéciales de dauphins ont été remplacées par des charrues», a souligné le député.

    Selon lui, «l’Ukraine brouille maintenant les pistes sur sa négligence envers les dauphins, lorsque leur programme d’entraînement a été annulé en raison d’un manque de financements, et que les dauphins ont été vendus à des particuliers».

    Plus tôt, Boris Babine, représentant du Président ukrainien, a déclaré que les dauphins de combat, qui se trouvaient à Sébastopol, auraient péri après avoir refusé de «communiquer» avec des spécialistes russes et d'être nourris, ce qui a provoqué leur mort, après le rattachement de la Crimée.

    Lire aussi:

    Prêts pour le réchauffement? Des dauphins commencent à «marcher» sur leurs queues (vidéo)
    Un dauphin victime de la cruauté sans limite de deux orques (vidéo)
    Un plat délicieusement dangereux pour les dauphins
    Tags:
    rattachement de la Crimée, combat libre, dauphins, Sébastopol, Crimée, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik