Ecoutez Radio Sputnik
    Euphrate

    Moscou dénonce les risques de résurgence du califat de Daech en Syrie

    © REUTERS / Nour Fourat
    International
    URL courte
    15523

    Washington cherche à épargner des milliers de radicaux interpellés en Syrie, créant le risque de voir renaître Daech dans la zone proche de l’Euphrate, après le retrait américain, a déclaré la diplomatie russe par la voix de sa porte-parole.

    Moscou a violemment fustigé les démarches adoptées par Washington face aux radicaux dans la zone proche de l'Euphrate, en Syrie, dénonçant le risque de résurgence de Daech*. Selon Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, le Pentagone passe sous silence des informations concernant 2.000 à 3.000 radicaux principalement en provenance d'Europe et des pays de l'ex-URSS interpellés dans la région.

    «Les mesures préventives se résument à limiter leur liberté de mouvement, dans le même temps, ils bénéficient de trois repas par jour, de services médicaux pour maintenir leur forme physique», a-t-elle indiqué.

    «À la lumière du retrait américain de Syrie, il apparaît d'importants risques de résurgence du califat dans la zone derrière l'Euphrate à l'instar du scénario irakien quand après le retrait précipité des Américains a surgit Daech», a poursuivi la diplomate.

    Et d'ajouter: «En évitant des poursuites judiciaires à l'encontre des radicaux, l'administration américaine couvre leur activité délictueuse».

    *organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les USA créent des «zones d'ombre» pour les terroristes en Syrie
    Moscou inquiet de la situation sur la rive est de l’Euphrate où les USA «mènent la danse»
    Des militaires français envoyés en Syrie début avril, selon Washington
    Tags:
    Daech, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik