Ecoutez Radio Sputnik
    un Palestinien

    «L'histoire ne pardonnera ni les États-Unis, ni Israël», selon Erdogan

    © REUTERS / Mohammed Salem
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)
    14344

    La tension ne retombe pas dans la bande de Gaza où 60 manifestants ont été tués et 2.700 autres blessés lors d’affrontements après le transfert par Donald Trump de l’ambassade US à Jérusalem. Selon le Président turc, l'Histoire ne le pardonnera ni aux États-Unis, ni à Israël.

    L'histoire ne pardonnera pas les États-Unis et Israël, le monde en sera témoin, a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan, commentant les affrontements dans la bande de Gaza, où des dizaines de Palestiniens ont été tués.

    «L'histoire pardonnera ni les États-Unis, ni Israël, nous en serons témoins… Les résolutions de l'Onu prévoient le rejet de toute mesure visant à changer le statut de Jérusalem, garanti par des accords internationaux», a indiqué le Président turc cité par l'agence de presse Anadolu.

    Le dirigeant turc a également exhorté la communauté internationale et l'Onu à passer immédiatement à l'action et à mettre fin à la violence en Palestine.

    Plusieurs centaines de personnes s'était rassemblées lundi sur la place Taksim à Istanbul pour protester contre l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem et contre les violents affrontements qui ont suivi dans la bande de Gaza.

    Lundi a été le jour le plus sanglant pour les Palestiniens depuis 2014 lors de la guerre entre Israël et le Hamas, le mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza. 60 manifestants ont été tués et 2.700 blessés, selon un bilan fourni par le ministère palestinien de la Santé.

    Le gouvernement turc a vivement condamné ces tirs à balles réelles des forces israéliennes. La Turquie a demandé au consul général d'Israël à Istanbul de quitter temporairement le pays, afin de protester contre la mort de dizaines de Palestiniens.

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)

    Lire aussi:

    Le statut de Jérusalem est la «ligne rouge» pour les musulmans, selon Erdogan
    «Israël assassin»: des Turcs s’insurgent contre l'ouverture de l'ambassade US à Jérusalem
    Massacre à Gaza: Erdogan accuse l’Onu d’être incapable de résoudre les problèmes mondiaux
    Tags:
    émeutes, Recep Tayyip Erdogan, Bande de Gaza, Turquie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik