Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong Un et Xi Jingping

    Se peut-il que Pékin accorde une aide économique à Pyongyang avant les USA?

    © AP Photo / Ju Peng/Xinhua
    International
    URL courte
    3200

    La Chine aurait promis à la Corée du Nord de la soutenir économiquement dès les étapes intermédiaires du démantèlement de son programme nucléaire, rapportent les médias nippons en référence à des sources bien informées. On ne doit sans doute pas trop se fier à cette information, a indiqué à Sputnik le politologue russe Konstantin Asmolov.

    Il n'est pas à exclure que cette information puisse ne pas correspondre à la réalité, a déclaré à Sputnik Konstantin Asmolov, de l'Institut russe de l'Extrême-Orient.

    «La Chine peut évidemment accorder une aide économique à la Corée du Nord. Pourtant, des questions se posent: à quelles conditions? L'octroi d'une assistance en échange de quelle dénucléarisation? Quel modèle d'arrêt du programme nucléaire et balistique du Pyongyang Pékin est-il prêt à accepter?», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, si même l'assistance a été effectivement promise, ce serait une réaction de la Chine à la promesse des États-Unis de proposer quelque chose à la Corée du Nord en cas du désarmement définitif de celle-ci.

    «Il se peut que la Chine soupçonne tout simplement que Pyongyang se mette à entrer dans la sphère d'influence américaine, tout en s'éloignant de l'influence chinoise, chose que Pékin ne peut admettre en aucun cas», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Est-ce la Chine qui se chargera du redressement économique de la Corée du Nord?
    La Chine pourrait demander aux USA de retirer le THAAD de Corée du Sud
    La Chine suspend sa coopération militaire avec la Corée du Nord
    Tags:
    influence, programme balistique, promesses, aide, nucléaire, Institut russe de l'Extrême-Orient, Sputnik, Konstantin Asmolov, Pyongyang, Corée du Nord, Pékin, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik