Ecoutez Radio Sputnik
    Réunion des ministres des Affaires étrangères de la Fédération de Russie et de l'Algérie S. Lavrov et A. Messaela

    Algérie-Russie: quel avenir pour la coopération nucléaire civile entre les deux pays ?

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    8430

    Présent à la tête de la délégation algérienne au Forum international de l’Énergie nucléaire qui s’est tenu à Sotchi entre le 14 et le 16 mai, le ministre algérien de l’Énergie a rencontré le PDG de la société publique russe du nucléaire Rosatom, et a discuté avec lui de la coopération entre les deux pays dans le domaine du nucléaire civil.

    Lors du Forum international de l'Énergie nucléaire (ATOMEXPO) qui s'est tenu du 14 au 16 mai 2018 à Sotchi, en Russie, le ministre algérien de l'Énergie Mustapha Guitouni s'est entretenu, le 15 mai, avec Alexey Likhachev, le Président directeur général du groupe nucléaire public russe Rosatom. Les deux responsables ont évoqué la coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie nucléaire civile, selon un communiqué du ministère algérien de l'Énergie.

    «Les entretiens ont porté sur l'état des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'énergie nucléaire et ses utilisations énergétiques et non-énergétique à des fins pacifiques ainsi que sur les perspectives de leur développement», a annoncé le communiqué.

    L'Algérie prépare un plan d'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins civiles en envisageant de construire des centrales électronucléaires à l'horizon 2030-2050. Pour atteindre cet objectif, une loi devant encadrer les activités relatives à l'énergie nucléaire en Algérie est en cours d'élaboration par le ministère de l'Energie. Le programme de développement de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques vise essentiellement à répondre aux besoins énergétiques de l'Algérie, outre ses usages techniques dans les domaines de la santé, de l'agriculture et des ressources en eau.

    «L'Algérie pense à son avenir. La demande croissante sur l'énergie a conduit l'État à initier un programme ambitieux en matière d'énergies renouvelables axé sur la diversification des sources d'énergie pour garantir l'avenir des générations futures. L'énergie nucléaire constitue, à ce titre, un choix stratégique pour notre pays», avait assuré le ministre algérien de l'Énergie, selon l'Algérie presse service (APS).

    Afin de concrétiser ce programme, l'Algérie a signé plusieurs accords de coopération bilatérale avec plusieurs pays dont la Russie, outre une coopération multilatérale dans le cadre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'accord nucléaire entre l'Algérie et la Russie a été signé en 2014. L'agence russe Rosatom a annoncé, à cet effet, que l'Algérie projetait la construction d'une centrale nucléaire avec un réacteur à eau pressurisée vers 2025.

    En septembre 2017 s'est tenue à Alger la 8e session de la Commission de coopération économique, commerciale, scientifique et technique russo-algérienne. Lors de cette rencontre, le ministre algérien des Finances, Abderrahmane Raouya, a expliqué, s'adressant à la partie russe emmenée par le ministre de l'Énergie, Alexandre Novak, que la dynamique enregistrée dans le partenariat entre les deux pays, notamment dans les secteurs des hydrocarbures et du nucléaire civil, devrait être élargie à d'autres domaines.

    De son côté, Alexandre Novak a affirmé que l'Algérie prend une place de «leader» parmi les partenaires de la Russie en Afrique et dans le monde entier, précisant que les échanges commerciaux entre les deux pays avaient doublé en 2016 par rapport à 2015, tandis qu'ils étaient en progression de 30% en 2017 par rapport à l'année précédente.

    L'ATOMEXPO est un Forum international annuel de l'industrie nucléaire mondiale regroupant les dirigeants des grandes entreprises nucléaires, des agences gouvernementales, des représentants de gouvernements, et d'organisations internationales comme l'Agence internationale de l'énergie atomique et l'Agence de l'énergie nucléaire de l'OCDE.

    L'édition 2018 de ce Forum a pour thème «partenariat mondial-succès commun». Les questions les plus actuelles de l'ingénierie nucléaire et de ses applications énergétiques et non-énergétiques à des fins pacifiques seront abordées.

    Lire aussi:

    Poutine dévoile ce qui menace le secteur de l'énergie à l'échelle mondiale
    Quels documents Macron signera-t-il en Russie?
    Nucléaire: les deux puissances reprendront-elles le dialogue?
    Tags:
    accord de coopération, nucléaire civil, ATOMEXPO, OCDE, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mustapha Guitouni, Alexandre Novak, Algérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik