International
URL courte
26946
S'abonner

Sur son compte Instagram, le fils de Benjamin Netanyahu, Yair, a diffusé une photo consacrée à la Turquie sur laquelle il était écrit en anglais «F*ck Turkey».

Dans un contexte diplomatique tendu entre la Turquie et Israël, le fils du Premier ministre de l'État hébreu, Yair Netanyahu, a publié une photo avec la phrase «F*ck Turkey» sur son Instagram.

Yair Netanyahu a fait une story mais de nombreuses captures d'écran ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

​Sur le cliché, la lettre «c» dans la phrase a été remplacée par le croissant du drapeau turc.

Ces derniers temps, les relations diplomatiques entre les deux pays se sont détériorées. Le ministère israélien des Affaires étrangères a convoqué le 16 mais le dernier diplomate turc présent sur le territoire afin de lui exprimer une protestation concernant le contrôle de sécurité «rude» que l'ambassadeur israélien Eitan Naeh a subi à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, relate le quotidien israélien Haaretz.

Ankara a, à son tour, demandé au consul général israélien à Istanbul, Yossi Levi Safri, de quitter la Turquie «pour un certain temps» pour protester ainsi contre la mort de Palestiniens sous les balles israéliennes à Gaza.

Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté le 14 mai à la frontière avec l'État hébreu contre l'inauguration à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière avec Israël.

Selon le dernier bilan disponible, 61 Palestiniens ont été tués et plus de 2.700 autres ont été blessés par les soldats israéliens.

Lire aussi:

Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
«La France est soumise»: Onfray critique la réaction de la France suite aux insultes proférées par Erdogan
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
réseaux sociaux, publication, Benjamin Netanyahou, Gaza, Palestine, Israël, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook