International
URL courte
1190
S'abonner

Sur sa page Facebook, visible uniquement par ses amis, le consul ukrainien à Hambourg Vassil Marouchtshchinets a appelé entre autres à «punir les juifs» et a nié l'Holocauste. Sputnik s’en est entretenu avec Felix Klein, commissaire à l'antisémitisme en Allemagne, et Andrej Hunko, député du parti de gauche Die Linke au Bundestag allemand.

On ne peut que saluer la décision du ministère ukrainien des Affaires étrangères de rappeler immédiatement à Kiev le consul d'Ukraine à Hambourg Vassil Marouchtshchinets, a déclaré à Sputnik Felix Klein, premier envoyé spécial du gouvernement allemand sur la vie juive et la lutte contre l'antisémitisme.

«Les propos tenus par le consul ukrainien à Hambourg sont parfaitement inadmissibles. Il est bon que le chef de la diplomatie ukrainienne Pavel Klimkine ait laissé entendre que de telles déclarations ne seraient pas tolérées au ministère ukrainien des Affaires étrangères», a indiqué M.Klein.

Et d'ajouter qu'il ne savait rien sur ce type d'éventuels incidents avec d'autres diplomates ukrainiens en Allemagne.

Or, un autre interlocuteur de l'agence, le député allemand Andrej Hunko (Die Linke) a dit qu'il n'était pas trop étonné des propos ouvertement nazis et explicitement antisémites du consul ukrainien.

«Le gouvernement ukrainien en place est d'extrême-droite, il s'inspire de nationalistes ukrainiens, tels que Stepan Bandera. […] C'est une question, dont la gravité est systématiquement minimisée, parce que l'Ukraine est notre soi-disant allié dans les frottements avec la Russie», a constaté le parlementaire.

Et d'insister sur l'enquête de l'incident.

«Il faut voir qui dans les représentations diplomatiques d'Ukraine adopte une attitude similaire. Qui se comporte de la même façon sur Facebook», a résumé M.Hunko.

Le journaliste et blogueur indépendant Anatoli Chariï a analysé le mur de la page Facebook du consul ukrainien à Hambourg Vassil Marouchtshchinets et a attiré l'attention sur ses publications demandant l'ajout d'une croix gammée sur le drapeau ukrainien, la punition des juifs, la conquête des territoires «ukrainiens» de Pologne et de Hongrie.

Rappelant que M.Marouchtshchinets travaillait en Allemagne, le journaliste a souligné que le consul n'était pas seul à avoir les mêmes idées parmi les représentants de la diplomatie ukrainienne à l'étranger.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
diplomates, nationalistes, nazis, antisémitisme, Holocauste, Die Linke, Sputnik, Bundestag, Anatoli Chariï, Stepan Bandera, Andrej Hunko, Vassil Marouchtshchinets, Pavel Klimkine, Felix Klein, Hongrie, Pologne, Russie, Hambourg, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook