Ecoutez Radio Sputnik
    Rosneft Vietnam

    Le Vietnam répond aux inquiétudes chinoises concernant des exploitations d'hydrocarbures

    © REUTERS / Maxim Shemetov
    International
    URL courte
    665

    En réponse aux protestations de Pékin contre l'exploitation gazière et pétrolière Lan Do en mer de Chine méridionale, Hanoï souligne qu'il s'agit exclusivement des eaux territoriales du Vietnam.

    Le ministère vietnamien des Affaires étrangères a répondu aux préoccupations de Pékin quant à l'exploitation Lan Do, en mer de Chine méridionale.

    «Comme nous l'avons affirmé à maintes reprises, toutes les activités économiques maritimes du Vietnam, y compris les activités pétrolières et gazières, ont été autorisées et menées dans des zones maritimes entièrement sous souveraineté et juridiction vietnamiennes», a déclaré la porte-parole de la diplomatie vietnamienne Le Thi Thu Hang citée par Reuters.

    Plus tôt, l'entreprise russe Rosneft Vietnam B.V. avait annoncé le début du forage de puits LD-3P dans le champ Lan Do. L'entreprise possède 35% des actions du projet dont elle est l'opérateur.

    Selon Rosneft, ses activités sur le plateau de la mer de Chine méridionale sont menées exclusivement dans les eaux territoriales du Vietnam et en conformité avec les obligations de licence.

    Des experts estiment que Lan Do comprend des réserves de gaz commercial d'un volume de 3,4 milliards de mètres cubes. Les réserves géologiques initiales du champ sont évaluées à 23 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

    La Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

    Pékin, qui revendique la quasi-totalité de la mer de Chine du sud, où transitent chaque année 5.000 milliards de dollars de biens, accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

    Lire aussi:

    Pékin s'explique après avoir implanté des missiles sur des îles contestées
    Un destroyer US approche d’un archipel revendiqué par la Chine
    Pékin aurait installé des équipements militaires dans les Spratleys
    Tags:
    exploitation, Rosneft, Mer de Chine méridionale, Vietnam
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik